Samuel Minkyo

Aller à la navigation Aller à la recherche
Samuel Minkyo
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Samuel François Minkyo Bamba
Nationalité
Formation
Enfant
5 fils

Samuel Minkyo de son nom complet Samuel François Minkyo Bamba est un musicien camerounais, mort en 1995. Il est auteur en 1928 de la musique de l'hymne national du Cameroun, avec un texte compilé par René Jam Afanen.

Biographie

Enfance et débuts

Samuel Minkyo est né le 18 juin 1909 et est originaire de Bikalla au sud Cameroun. C'est un Goumba de Lolodorf[1].

Il est élève de l'Ecole Normale des instituteurs de Foulassi[2]. Il est de la première promo de 1925 à 1928[1]. Il côtoie d'autres élèves parmi lesquels René Jam Afane, Moïse Nyatte Nko'o[3].

Hymne national du Cameroun

Foulassi en 1928 possède une école normale d'instituteurs[4]. Les élèves de la première promotion de l’Ecole de la localité composeront les strophes de l’hymne national. L'un des rares hymnes africains composés par les nationaux[5].

René Jam Afane est celui qui compile et compose les paroles finales. Samuel Minkyo Bamba[6],[7],[8],[9], et Moïse Nko'o Nyatte [10] sont les compositeurs de la musique.

Droits d'auteurs et reconnaissance

En septembre 2014, ses ayant-droits perçoivent 250 mille fcfa de droit d'auteurs[11].

En 1991, la CRTV au cours d'une de ses éditions des journaux parlés, a présenté la rétrocession d’un bâtiment à Samuel Minkyo Bamba de son vivant pour lui manifester « la reconnaissance de la nation » pour son œuvre. Ce que la famille dément[1].

Voir aussi

Sources

Bibliographie

  • Le cameroun. Arts, histoire et traditions de Bernard Puepi et Henri Njomgang, Ed harmattan Cf.P-P23-24,
  • Selon les propos de Samuel Minkyo Bamba diffusés en 1995 lors d’une émission de la télévision nationale la CRTV[5].

Notes et références

  1. 1,0 1,1 et 1,2 « Cameroon-Info.Net:: Mémoire : Sur les traces de Minkyo Bamba », sur www.cameroon-info.net (consulté le )
  2. Redaction, « 🔴 Carte postale: « Foulassi mérite d’être sauvée » » (consulté le )
  3. https://ijlass.org/data/frontImages/gallery/Vol._2_No._7/9.pdf
  4. igome82, « Samuel minkyo bamba », sur L'univers Artistique (consulté le )
  5. 5,0 et 5,1 Jan 2018 | Autres | 8, « Samuel Minkyo Bamba-René Jam Afane », sur Camerlex, (consulté le )
  6. « Votre recherche - "Samuel Minkyo" : 1 résultats - Gallica », sur gallica.bnf.fr (consulté le )
  7. Chindji Kouleu, Histoire cachée du Cameroun, Éditions SAAGRAPH, [lire en ligne (page consultée le 2020-08-05)] 
  8. Charles Ateba-Eyene, Les paradoxes du "pays organisateur": élites productrices ou prédatrices : le cas de la province du sud-Cameroun à l'ère Biya (1982-2007), Éditions Saint-Paul, [lire en ligne (page consultée le 2020-08-05)] 
  9. Paul Pondi et Jean-Emmanuel Pondi, Paul Pondi, le temps de la parole: entretiens, CLÉ, (ISBN 978-9956-0-9017-4) [lire en ligne (page consultée le 2020-08-05)] 
  10. La rédaction, « Moïse Nko’o Nyatte, le véritable auteur de la musique de l’hymne national du Cameroun », sur Agenda Culturel du Cameroun (consulté le )
  11. « Droits d’auteurs : Voici les noms et les montants de la répartition spéciale du 02 Septembre dernier au MINAC. - Culturebene », sur www.culturebene.com (consulté le )

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail de la musique
  • Portail du Cameroun