Sarah Kenderdine

Aller à la navigation Aller à la recherche
Sarah Kenderdine
une illustration sous licence libre serait bienvenue

Sarah Kenderdine, née le à Sydney, est une professeure ordinaire de muséologie digitale et expérimentale de l'École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), en Suisse, depuis 2017[1]. Elle dirige le laboratoire d'expérimentation muséale (eM+), qui analyse la relation entre pratique artistique, visualisation analytique et données culturelle et patrimoniales[2]. Elle développe des expériences interactives pour des musées, galeries, bibliothèques ou archives[3], en particulier avec des installations de réalité virtuelle, de réalité augmentée, de cinéma interactif ou encore des panoramas numériques 3D[4].

Carrière

Archéologue sous-marine de formation, elle travaille pour le Western Australia Maritime Museum de Fremantle dans les années 80[5]. Dans les années 90, elle réalise le premier site web d'une institution culturelle dans l'hémisphère sud[5].

En 2000, elle réalise pour les Jeux olympiques de Sydney une exposition dédiée à l'olympisme grec[5].

Références

  1. (en) « Welcome to Prof. Kenderdine joining the Digital Humanities Institute », sur actu.epfl.ch, (consulté le )
  2. (en-GB) « Laboratory for Experimental Museology (eM+) », sur EPFL (consulté le )
  3. « À propos », sur epfl-pavilions.ch (consulté le )
  4. (de) Ewa Hess, « «Wir schaffen neue Kunstwerke» », Tages-Anzeiger,‎ (lire en ligne)
  5. 5,0 5,1 et 5,2 Fabrice Delaye, « Dans un monde saturé, les musées se réinventent à coups d’innovations spectaculaires - Heidi.news », sur www.heidi.news, (consulté le )

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail des musées