Encyclopédie Wikimonde

Skalawag

Aller à : navigation, rechercher
Skalawag
Pays d'origine Riom Drapeau de la France France
Genre musical Ska-rock
Composition du groupe
Membres

Fred (batterie)
Pierre (trompette)
Flag (Chant/guitare)
Camille (clavier)
Emilie (saxophone)
Pilou (guitare)
Richard (basse)
Seb (son façade)

Pascal (trombone)
Anciens membres

Mylène (micro)
Renaud (micro)
Marie (tromboniste)

Damien (trompette)

Skalawag est un groupe de ska-rock originaire de Riom en Auvergne, formé autour d'un noyau composé par Fred, Pierre, et Flag.

Histoire

1999-2002 : Naissance et débuts

Leur histoire débute début de l'année 1999, lors d'une rencontre au Lycée Virlogeux de Riom, dans le Puy-de-Dôme. Ils ont eu la chance de pouvoir répéter dans des locaux bien équipés, l'établissement ayant tout prévu. Fred, Pierre et Flag décident de monter un groupe, et en quelques semaines ils sont réunis par plusieurs musiciens : Camille (clavier) et Emilie (saxophone). Flag, Mylène et Renaud (fraîchement arrivés) se partagent le micro. Renaud ne restera que quelque temps.

Après quelque premières répétitions, quelques compositions, et quelques concerts devant des amis, il finissent par sortir une démo. Elle est enregistrée et mixée au cours du mois de novembre 1999, à La Grange près de Riom. Quatre titres sont enregistrés, qui reflètent la jeunesse du groupe et de ses huit membres (leurs moyenne d'âge était de 17 ans).

Finalement la période lycéenne se termine, mais le groupe est toujours là, et les motivations également. On est au début de l'année 2001, c'est à ce moment-là que Richard intègre le groupe à la basse, prenant la place de Pilou (guitare). Les concerts s'enchaînent tranquillement, la plupart du temps sur Clermont-Ferrand et la région, parfois plus loin. Le groupe se fait connaître petit à petit, mais plus tard Mylène s'en va. C'est une déception.

2002-2004 : Alea Jacta Est

Au début de l'année 2002, le groupe enregistre son premier album, « Alea Jacta Est ». Onze titres composent cet opus, qui sort en Juin de la même année. L'album est très ska, avec des touches de rock et de punk.

À la fin de l'année 2002, Marie intègre le groupe en tant que tromboniste, et vient compléter la section cuivre. Skalawag est alors composé de neuf membres, dont trois cuivres et un bois (deux trompettes, un trombone, un saxophone). Marie restera dans le groupe une grosse année.

Toute l'année 2003 est agrémentée de concerts avec cette formation, sans projet de nouvel enregistrement à venir. C'est au cours de l'été de la même année que le groupe rencontre Seb, un roannais devenu auvergnat, qui intègre le groupe.

Puis le groupe se restreint quelque peu, avec les départs respectifs pour de nouvelles aventures de Damien (trompette) et de Marie. L'histoire continue à sept, et les concerts s'enchaînent. Lassé de n'avoir que « Alea Jacta Est » comme unique support audio, Ils décident d'enregistrer une nouvelle démo pendant l'été 2004, avec Robin (Agora, Gush, collectif Hard Korp). L'enregistrement se fait à Riom dans le garage de Fred (batterie), qui sert aussi de local de répétition depuis la formation du groupe. Pour l'occasion, c'est Pierrick qui vient poser ses lignes de trombone sur les cinq titres qui composent cette démo.

Le son a évolué, la musique s'est quelque peu durcie. Les cuivres sont toujours aussi présents, mais plus du tout dans un idéal festif.. Les guitares commencent à être de plus en plus saturées, et la rythmique s'engage dans une voie beaucoup plus rock, touchant au punk et flirtant allègrement avec le métal.

Seb vient aidera Robin pour le mix, et Robin et Karl s'occuperont du mastering au Couriat près de Riom.

Au détour du stand des « 3 Bougnats » à la Fête de l'Huma en 2004, le groupe rencontre Pascal, qui devient alors tromboniste attitré de Skalawag. La formation est complète, le nouveau support son est là, le groupe commence donc à démarcher et les concerts s'enchaînent bien.

2004-2005 : Utopic-City

Le projet d'un véritable album dans de bonnes conditions avait déjà bien germé dans leurs esprits, et mettent tout en place dès le début de l'année 2005 : répétitions intensives, demandes de subventions, appels aux souscripteurs...

Au mois d', le groupe rentre au Studio Sophiane, chez Annick et Denis Clavaizolle, pour un mois de travail intensif. Pour ce projet, c'est Pascal « Magic » Mondaz (surnommé le "Galaktik Cowboy") qui s'occupent de la console. Les conditions matérielles et humaines sont parfaites, ce qui ajoute à la motivation des musiciens.

C'est finalement en octobre 2005 que sort « Utopic-City », opus explosif de douze titres, dans lequel fusionnent du rock, du punk et du métal, toujours agrémentés d'une section cuivre incisive.

Fin 2007 : La fin d'une histoire

Hélas, leur histoire se termine après sept ans, deux albums et un peu plus de 120 concerts. Cette décision est collective et fait suite à l’éparpillement, les difficultés de disponibilités, et la volonté pour certains de passer à autre chose.

L'ultime concert a été donné le vendredi à la médiathèque de Saint-Éloy-les-Mines. Leur souhait aurait été d’organiser « L'ultime concert » à Clermont-Ferrand après cette date, pour pouvoir terminer en apothéose et remercier leurs nombreux fans, mais malheureusement la structure clermontoise n'a pas souhaité répondre à leurs sollicitations.

Discographie

  • Alea Jacta Est
  • Utopic-City

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).