Thierry Lopez

Aller à la navigation Aller à la recherche
Thierry Lopez
Description de l'image LOPEZ Thierry.jpg.

Naissance (46 ans)
Toulouse
Nationalité Drapeau de la France française
Activité principale Comédien
Metteur en scène
Style
Récompenses Nomination Molières 2016 du Molière du comédien dans un second rôle
Nomination Molières 2019 du Molière seul(e) en scène
Nomination Molières 2023 du Molière du comédien dans un spectacle de théâtre privé et du Molière du metteur en scène d'un spectacle de théâtre privé

Œuvres principales

Ich bin Charlotte
Oublie-moi

Thierry Lopez est un acteur et metteur en scène français né le à Toulouse[1].

Biographie

Jeunesse et formation

Thierry Lopez suit des cours de danse pendant dix ans, tout d'abord à Toulouse puis au conservatoire de Perpignan à partir de 1990[2]. Il se dirige ensuite vers le théâtre. « Je crois que j’avais besoin de m’exprimer au-delà du corps. J’avais besoin des mots »[3]. Au lycée d'Aurillac, il prend l'option art dramatique au bac et découvre la compagnie de théâtre de rue, Royal de luxe.

Il part en Australie et s'inscrit à l'Institut national d'art dramatique de Kensington. De retour en France, il suit pendant deux ans les cours de la Comédie de Valence avec pour professeur Enzo Corman. Il suit également un cursus universitaire en langues étrangères appliquées (anglais, espagnol), obtient une licence à l’Université de Birmingham en Angleterre dans le cadre du programme Erasmus et intègre le Royal Birmingham Conservatoire (en). De retour en France en en 2000, il obtient une maîtrise à la Sorbonne et entre au Cours Florent. Il est sélectionné pour le prix Prix Olga Horstig en 2002 et remporte le prix du meilleur metteur en scène lors de la Nuit Florent 2003 pour son spectacle Beckett[1].

Carrière

Dès 2010, Thierry Lopez est mis en scène par Éric Ferrand dans Œdipe tyran de Sophocle, Nicolas Briançon dans Le Songe d'une nuit d'été de William Shakespeare et Divina avec Amanda Lear, Steve Suissa dans Georges et Georges d'Éric-Emmanuel Schmitt...

En 2016, son rôle de Baldo dans Avanti ! d'après Samuel A. Taylor auprès de Francis Huster et Ingrid Chauvin au Théâtre des Bouffes-Parisiens lui vaut d'être nommé dans la catégorie Molière du comédien dans un second rôle. Pour Le Parisien : « Exubérant, drôle, émouvant, il ose tout, joue avec les limites, vole la vedette aux deux stars de la pièce qu'il dynamite par sa présence, et laisse le spectateur sidéré par sa belle énergie... »[4].

En 2018, Thierry Lopez adapte pour la première fois en France la pièce de l'américain Doug Wright (en), Ich bin Charlotte (I Am My Own Wife), prix Pulitzer de l'œuvre théâtrale 2004. Dans une mise en scène de Steve Suissa, Thierry Lopez interprète Charlotte von Mahlsdorf au Théâtre de Poche-Montparnasse, une personnalité allemande transgenre emblématique de la communauté LGBT ainsi qu'une trentaine de personnages. Pour La Provence : « Thierry Lopez impressionne, secoue les codes habituels du théâtre, fait bouger les lignes, prend tous les risques, et nous remue l’âme aussi bien que le cœur. Habillé d’une longue robe noire, il est Charlotte von Mahlsdorf, une femme piégée dans un corps d’homme. Oscillant ainsi entre le transgenre et le travesti, son héroïne nous présente son « musée » qui est en fait son appartement, jonché de meubles, tous témoins d’une de ses aventures passées »[5],[6],[7],[8]. En 2019, le spectacle est sélectionné dans la catégorie Molière seul(e) en scène.

Il poursuit avec L'Histoire du soldat de Charles-Ferdinand Ramuz dans une mise en scène Frédéric Bélier-Garcia, Nuit d’ivresse de Josiane Balasko, mise en scène de Nathalie Lecoultre avec Jean-Luc Reichmann, Une heure de tranquillité de Florian Zeller, mise en scène Ladislas Chollat au Théâtre Antoine avec François Berléand et Les Voyages de Gulliver de Jonathan Swift, mise en scène Valérie Lesort et Christian Hecq au Théâtre de l'Athénée Louis-Jouvet[9].

En 2022, Thierry Lopez découvre la pièce In the other worlds du britannique Matthew Seager et la propose à Marie-Julie Baup avec qui il avait joué Le Songe d'une nuit d'été de William Shakespeare et Divina. Ensemble ils adaptent, mettent en scène et jouent cette comédie romantique, sous le titre Oublie-moi, au Festival Off d'Avignon et au Théâtre du Petit-Saint-Martin[10],[11]. Pour Paris Match : « Oublie-moi n’est pas qu’une fable amoureuse, la pièce raconte le couple dans l’adversité, la détresse de celui qui se voit vaciller, la force inébranlable de celle qui doit soutenir l’être aimé. Le décor minimaliste permet à Marie-Julie Baup et Thierry Lopez, tous deux également à la mise en scène, de montrer l’étendue de leur palette de jeu. Entre humour et drame, lui devient autre, elle est bouleversante de sincérité »[12],[13],[14]

En 2023, la pièce reçoit 4 nominations aux Molières, dans la catégorie spectacle de théâtre privé : Molière du comédien, Molière de la comédienne, Molière du metteur en scène et le Molière du théâtre privé.

Théâtre

Filmographie

Cinéma

Télévision

Série télévisées

Livre audio

Distinctions

Nominations

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 Thierry Lopez, sur tpa.fr, consulté le 31 mars 2023
  2. Thierry Lopez, sur vma.fr, consulté le 16 avril 2023
  3. Alec Foege, « Thierry Lopez, un ténébreux caméléon », sur loeildolivier.fr, (consulté le )
  4. « Huster et Chauvin se font voler la vedette », sur Le Parisien, (consulté le )
  5. Jean-Rémi Barland, « Ich bin Charlotte (Dérangeant et inoubliable) », sur La Provence, (consulté le )
  6. Gérald Rossi, « Charlotte est un prénom de garçon », sur L'Humanité, (consulté le )
  7. Catherine Robert, « Théâtre du Chêne noir / de Doug Wright / Mes Steve Suissa », sur Journal la Terrasse, (consulté le )
  8. « Freak & chic, Jean-Paul Gaultier et Thierry Lopez », sur Radio France, (consulté le )
  9. « L’histoire du soldat, un conte grinçant par l’ONPL, à Nantes », sur Ouest-France, (consulté le )
  10. Sandrine Blanchard, « « Oublie-moi », au Théâtre du Petit Saint-Martin, à Paris : comment sauver l’amour quand les souvenirs s’enfuient », sur Le Monde, (consulté le )
  11. Clémence Duranton, « Marie-Julie Baup et Thierry Lopez, «Oublie-moi» : «On savait que cette pièce pourrait toucher tout le monde» », sur Paris Match, (consulté le )
  12. Clémence Duranton, « Festival d'Avignon : notre best-of du off », sur Paris Match, (consulté le )
  13. Aurélia de Spirt, « Oublie-moi, un sept actes vers la démence, dans un univers pop », sur L'Humanité Magazine, (consulté le )
  14. Vincent Bouquet, « Oublie-moi », sur Télérama, (consulté le )
  15. Thierry Lopez, sur boutique.audiolib.fr, 31 mars 2023

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail du théâtre
  • Portail du cinéma français
  • Portail de la télévision