Union des Centristes et des Ecologistes

Aller à la navigation Aller à la recherche

Union des Centristes et des Écologistes
Fichier:20211107 134645-removebg-preview.webp
Logotype officiel.
Présentation
Président Antonio Duarte
Fondation 25 mars 2021
Scission de Union des démocrates et des écologistes
Secrétaire Général Gilles Saulière
Positionnement Centre à centre droit
Idéologie Politique écologique
Adhérents approx. 850
Couleurs Bleu, vert
Site web u-c-e.fr

L'Union des Centristes et des Écologistes est un parti politique français défendant l'écologie centriste[Quoi ?]. Ce parti a été créé en 2021[1] par Christophe Madrolle, ancien secrétaire général adjoint du Mouvement démocrate, suite à une scission avec l'Union des démocrates et des écologistes.

Le parti soutient d'abord Emmanuel Macron et son parti Renaissance lors des élections de 2022. Lors des législatives de cette même année, l'UCE décide de s'allier avec l'Alliance centriste et de présenter 84 candidats indépendants[2].

Historique

Création du parti

En , l'Union des démocrates et des écologistes se divise sur la stratégie à adopter pour les élections européennes, entre les partisans d'un rapprochement avec Renaissance (Christophe Madrolle) et ceux favorables à un rassemblement avec la gauche et avec le Parti socialiste, Place publique, Cap21 et le Mouvement des progressistes (Jean-Luc Bennahmias). Chaque camp accuse l'autre d'escroquerie et des plaintes pénales sont déposées[3]. Christophe Madrolle se revendiquera ensuite président "par intérim", à la suite de la démission du président du parti Jean-Vincent Placé, ce qu'une partie de l'équipe nationale contestera[4].

En juin 2019, Christophe Madrolle, et plusieurs autres membres de l'UDE, signent une tribune pour demander un « acte II » du quinquennat, davantage écologique et social[5].

Finalement, la justice placera le parti sous administration judiciaire[6] : Christophe Madrolle et une partie des anciens membres de l'UDE fonderont ensuite l'UCE en mai 2021.

Élections européennes de 2019

Christophe Madrolle apporte son soutien à la liste Renaissance (R) pour les élections européennes de 2019. Candidate de l'UCE sur la liste: Jacqueline Ferrari, conseillère régionale de Bourgogne Franche-Comté.

Élections régionales de 2021

Aux élections régionales de 2021, l'UCE noue des alliances avec plusieurs présidents de région sortants : ils soutiennent Renaud Muselier en Provence-Alpes-Côte d'Azur et Valérie Pécresse en Île-de-France. Deux conseillers régionaux UCE seront élus : Christophe Madrolle en PACA et Mathieu Cuip, également trésorier de l'UCE, en Ile-de-France.

Élection présidentielle de 2022

Lors de l'élection présidentielle de 2022, l'UCE soutien la candidature du président sortant Emmanuel Macron pour faire "barrage à l'extrême droite"[7]. Lors de cette campagne, ils présenteront, avec Jean-Marc Governatori, une liste de 15 points pour une "écologie réformiste"[8].

Élection législatives de 2022

Après avoir tenté de négocier avec Renaissance (parti), l'UCE s'est finalement allié avec l'Alliance centriste[9]. Lors de cette élection, les deux partis présentent 84 candidats sous la bannière « Les écologistes avec la majorité présidentielle ». Ils réalisent leurs meilleurs scores dans les circonscriptions des Français de l'étranger, obtenant en moyenne 6,24 % des voix[réf. souhaitée]. Certains candidats font polémique comme Roxane Corbran, candidate dans la Neuvième circonscription des Français établis hors de France[10]. La plupart des candidats investis sont également encartés chez Renaissance et seront donc exclus par ce dernier pour candidature dissidente[11],[12].

Sur les 84 candidats soutenus par l'Alliance centriste et l'Union des Centristes et des & Écologistes, deux sont élus : Jean-François Portarrieu et Jean-Charles Larsonneur. Ils siègent tous les deux au sein du groupe Horizons à l'Assemblée Nationale.

Ligne politique

À l'instar de l’UDE, dont est issue Christophe Madrolle[13], l'UCE est initialement classé au centre gauche de l’échiquier politique. Néanmoins, après avoir conclu des alliances lors des élections régionales de 2021 avec Valérie Pécresse et Renaud Muselier (candidats sous l'étiquette Les Républicains), le parti est classé au centre droit.

Le parti souhaite défendre une « écologie républicaine »[14] conciliable avec l'économie de marché[évasif]. Ils soutiennent par exemple le nucléaire[15].

Organigramme

Bureau exécutif

Comité exécutif

  • Adama Traoré, Michel Goldstein, Sophie Reynal, Arnaud Abel, Nelly Savio et Christian Amiraty.

Élus

Conseillers régionaux

Région Conseillers régionaux issus de l'UCE en 2021-2028 Sièges
Provence-Alpes-Côte d'Azur Christophe Madrolle
1  /  123
Île-de-France Mathieu Cuip
1  /  209
Total
2  /  1757

Notes et références

  1. « Le centriste Christophe Madrolle crée un nouveau parti, l'UCE », sur Marsactu, (consulté le )
  2. « Élections législatives 2022 », sur Alliance Centriste (consulté le )
  3. « « Putsch » contre « escroquerie », les accusations pleuvent au petit parti écologiste UDE », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. « Marseille : Bennahmias-Madrolle, divorce à la marseillaise », sur LaProvence.com, (consulté le )
  5. « TRIBUNE. "L'acte II de Macron doit être social et écologique" », sur lejdd.fr, (consulté le )
  6. « L'UDE, parti de Christophe Madrolle, placé sous administration judiciaire », sur Marsactu, (consulté le )
  7. « "Nous affirmons avec force l'impératif suivant : ne jamais laisser l'extrême droite s'emparer du pouvoir" », sur www.marianne.net, 2021-03-03utc10:56:13+0200 (consulté le )
  8. « Présidentielle 2022 : les «écologistes réformistes» veulent peser dans la campagne », sur LEFIGARO, (consulté le )
  9. « Législatives 2022 : panorama d’une offre électorale très large », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le )
  10. Par Clémence Bauduin et Nicolas Berrod Le 6 juin 2022 à 17h35, « Législatives : installée en Uruguay, candidate en Suisse... le drôle de cas Roxane Corbran, 9% des voix », sur leparisien.fr, (consulté le )
  11. Par Pascale De Souza Le 27 mai 2022 à 20h00, « Législatives dans les Hauts-de-Seine : exclus par LREM, les deux candidats dissidents continuent à rouler pour la majorité », sur leparisien.fr, (consulté le )
  12. Fabrice Alves-Teixeira, « Législatives. Mohrad Laghrari (2e circonscription) et Sophie Reynal (4e) exclus de LREM - Oise Hebdo », sur www.oisehebdo.fr, (consulté le )
  13. « Régionales en PACA: Christophe Madrolle est l'autre inconnu de la gauche », sur www.20minutes.fr, (consulté le )
  14. Le Point.fr, « Manifeste pour une « écologie républicaine » », sur Le Point, (consulté le )
  15. «Pour répondre à l'urgence environnementale, dépassons les tabous de la gauche écologiste», sur LEFIGARO, (consulté le )

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail de la politique française