Zakaria Houaoura

Aller à la navigation Aller à la recherche
Zakaria Houaoura
Description de l'image Zakaria HOUAOURA زكرياء هواورة.jpg.

Zakaria Houaoura (زكرياء هواورة) est un musicien, chanteur et chorégraphe marocain né le à Rabat au Maroc.

Biographie

Zakaria Houaoura.jpg

Fils de Lâarbi Houaoura, flûtiste (professeur de flûte traversière occidentale et flûte orientale (الناي العربي) qui a passé sa carrière à l'orchestre royal de Rabat, Zakaria Houaoura (4e parmi six enfants) baigna dans la musique dès son plus jeune âge. En 1993 alors âgé de sept ans, son père l'inscrit au conservatoire national de Rabat à l'instar de ses frères et sœurs, il y suivit des cours de solfège et de violon jusqu'en 2007 date de la création de son groupe de musique, avant de les reprendre en 2010.

Une année après le décès de sa mère Lalla Fatima Sabri (لالة فاطمة صبري), et alors âgé de 13 ans, Zakaria Houaoura écouta pour la première fois l'instrument Guembri (Gumbri, Guenbri, Gimbri, Sentir, Sintir, Hajhouj, Hejhouj) qui l'influença à jamais. Tombé sous le charme de la musique Gnawa (Gnaoua), il y met alors toute son énergie et commença à fréquenter les soirées très fermés de transe où il entamera son apprentissage de cette musique et des rouages de son monde pas toujours inoffensif. Entre Hommes, Djins, Esprits, Maîtres, koyos, voyantes, médiums, possédés et possesseurs Zakaria Houaoura cherchait sa place avec une grande résistance de la part de son père qui fit de son mieux pour éloigner son fils de ce monde qu'il considérait dangereux. Loin de s'y perdre, Zakaria Houaoura se fait rapidement connaître dans le milieu Gnaoui grâce à sa voix, son rythme mais surtout son jeu de Guembri très différent de tout ce qu'on a pu voir jusqu'alors, ce qui lui vaut d'avoir beaucoup d'ennemis, mais surtout beaucoup de fans.

En 2007, il crée son groupe « Abid ou Ahrar » (عبيد و احرار) qui signifie « Esclaves et Libres » se référant ainsi au passé d'esclaves qu'ont connu les Gnawas, mais insistant sur la dimension de liberté qu'il cherche à se donner, répondant ainsi aux conservateurs qui refusent toute évolution de la musique Gnawi, évolution née de sa connaissance approfondie de la musique académique puisqu'il est l'unique Gnawi à avoir été au conservatoire de musique, ce qui lui permit d'innover, apportant ainsi à la musique Gnawa ce qu'il apprit au conservatoire.

Influencé dès son enfance par différents styles de musique, musique classique occidentale, musique classique arabe, musique marocaine, blues, rock, musique indienne…les trois cordes du Guembri ne lui suffisaient plus, et c'est en l'année 2008 à la suite de sa rencontre avec des musiciens mauritaniens et malgaches et sa frustration de ne pouvoir dialoguer _musicalement_ pleinement avec eux, qu'il décida de rajouter une 4e corde au Guembri et c'est en qu'il le présenta pour la première fois sur Internet avant de le présenter un mois plus tard en sur la scène du festival Mawazine Rythmes du monde à Rabat.

Zakaria Houaoura est un luthiste (joueur de Oud) et percussionniste. Il est le fondateur d'un groupe de Gnawa-Jazz Fusion (Houaoura's Band) dont il joue le guembri ainsi que le violent[Quoi ?] avec : Reda Sebahi guitariste Malonga Juvet Fredrich orgue et jokri percussionniste.

Références


Liens externes

  • Erreur Lua dans Module:Bases à la ligne 288 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 193 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).