Encyclopédie Wikimonde

Des papiers pour tous

Aller à : navigation, rechercher

Des papiers pour tous est un collectif autonome français apparu à Paris en 1996 à l'occasion du mouvement des « sans-papiers ». Le collectif Des papiers pour tous lutte pour la régularisation de tous les sans-papiers, et critique les régularisations au cas par cas et la « position tièdement humanitaire du PS et de ses satellites, qui se contentent de mendier la réouverture des négociations et la régularisation selon des critères restrictifs »[1].

Le collectif Des papiers pour tous se fera notamment remarquer en occupant le siège du RPR la veille de l'évacuation de l’église Saint-Bernard, le 22 août 1996. Dans les jours qui suivent, les militants manifestent devant le tribunal administratif où comparaissent les sans-papiers arrêtés le 23 août. Le 25 août, le collectif tente de bloquer un camion cellulaire sortant du tribunal : un militant est écrasé[2].

Le collectif Des Papiers pour tous s'autodissout en avril 1997 au sein de la Coordination de Résistance Et de Lutte Anti-Capitaliste (CRELAC)[3].

Notes et références

Annexes

Articles connexes

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).