Florian Mantione

Aller à la navigation Aller à la recherche

Florian Mantione (né le 12 août 1949 à Carthage) est diplômé de l'école supérieure de commerce de Toulouse en 1972 puis de l'Institut d'études politiques de Toulouse en 1973 et licencié en sciences économiques Paris I en 1974. Il commence sa carrière professionnelle en 1974 comme responsable commercial chez Burroughs à Paris puis à Montpellier. Il crée en 1976, à Montpellier, le Florian Mantione Institut, Cabinet Conseil spécialisé dans la gestion des ressources humaines. Il fut président régional des D.C.F., Dirigeants Commerciaux de France, vice-président de la jeune chambre économique de Montpellier. Il fut également Conseiller des Prud'hommes. Il a également animé l'émission Je propose un emploi sur Radio France Hérault et la gazette économique.

Une épistémologie intuitive et réaliste du recrutement

Loin d'être un théoricien abstrait, Florian Mantione est un homme d'action curieux.[réf. nécessaire] Pour lui, l'esprit curieux, regardant périphériquement, est doté d'une précieuse arme pour la créativité, le leadership et la motivation intrinsèque. Mais, il serait faut de réduire la portée épistémologique au rang du pragmatisme ou du positivisme scientifique. Sans qu'il le formule dans ses écrits ou dans ses interviews, Florian Mantione se distingue dans le paysage des cabinets de recrutement et des chercheurs en ressources humaines par une intuition scientifique proche de l'ontologie aristotélicienne, de l'analyse systémique, du réalisme critique scientifique et de l'approche de l'école autrichienne d'économie.[réf. nécessaire]

Florian Mantione s'oppose à une vision mécaniste et simplifiée du recrutement qui serait héritée des approches scientifiques positivistes ou pragmatistes. Un consultant en recrutement n'est pas celui qui recherche des liens de causalité de surface dans la performance d'un candidat. Autrement dit, il n'est pas possible de poser des conditions telles que si X alors Y. Pour un consultant, ce serait une erreur professionnelle (dans une moindre mesure, une faute scientifique) de relier deux variables entre elles, par un "donc" (par exemple, le titre du poste précédent du candidat avec le titre du poste convoité) pour en déduire la réalité et la performance future du recrutement.

De même Florian Mantion s'oppose à une vision pragmatiste de la profession de consultant en ressources humaines, dont le recrutement. Selon le pragmatiste, la vérité se justifie par l'efficacité de solutions trouvées à un moment donné dans une certaine circonstance. C'est à dire, en simplifiant, que l'action est juste et réelle si elle est efficace. Hors, un cabinet de recrutement ne peut justifier son expertise uniquement sur le pragmatisme, c'est à dire sur son efficacité passée. Le pragmatisme nie ou sous-estime qu'il existe des lois ou des principes généraux et universels qui ne sont pas forcément apparents pour l'homme de la rue ou pour le scientifique. Le pragmatisme implique que le consultant en recrutement n'est efficace que s'il a déjà résolu ce type de recrutement dans le passé. Fort heureusement, il n'est pas nécessaire d'être un psychiatre (ou encore moins un psychopathe, un névrotique, un schizophrène ou un paranoïaque) pour recruter un bon médecin psychiatre. Et, un bon consultant peut tout aussi bien recruter un chef de projet informatique le matin et, dans la même journée être aussi performant pour présenter à un autre client, un directeur financier. L'important est de disposer d'une méthodologie appropriée.

Florian Mantione insiste beaucoup sur l'approche ontologique et systémique que doit avoir un consultant en recrutement. Pour chaque mission, chaque consultant doit se poser les questions ontologiques fondamentales : quel est le besoin de l'entreprise ? Qui est candidat ? Qui doit être présenté au client ? Qu'est-ce que le client s'imagine de son futur collaborateur ? Quel est le savoir, le savoir-faire et le savoir-être du candidat ? Tant que ce travail ontologique n'est pas effectué, il ne peut y avoir de sérieux dans la démarche. Il faut également concevoir l'entreprise comme un tout où chaque partie est interconnectée. Le recrutement au sein de l'entreprise ne touche pas seulement un service ou un département mais il a des répercussions sur l'ensemble de l'entreprise et en dehors-celle-ci (clients, fournisseurs, partenaires, écoles, administration, etc). Donc, le recrutement n'est pas une opération de magie de remplacement d'un individu cloné sur un autre.

Le recrutement est d'ordre humain. Et, la ressource capitale et ultime de l'entreprise, ce sont ses collaborateurs. Aussi, l'expression "capital humain" est quelque peu maladroite (ontologiquement). Le recrutement est éthique dans le sens où il considère le candidat ou la candidate comme une ressource unique et spécifique. Recruter, c'est donc prendre en compte les particularités bénéfiques qui pourront être associées au capital physique et social de l'entreprise. La stratégie des Ressources Humaines n'est pas une improvisation du lundi matin pour la fin de semaine. Elle se prépare.

Parmi les différents auteurs sur le recrutement, Florian Mantione est celui qui, en France, se rapproche le plus du réalisme critique scientifique (dont Roy Bhaskar est un protagoniste moderne) et de l'école autrichienne d'économie (Théorie de l'action humaine de Ludwig von Mises et théorie de l'entrepreneur d'Israel Kirzner). Selon la définition du réalisme épistémologique, par l'encyclopédie wikiberal :

L'épistémologie réaliste postule l'existence d'un monde objectif, indépendant de nos sens, et régi par des lois naturelles que la science s'efforce de mettre en évidence et d'expliquer. Une des caractéristiques de l'épistémologie réaliste est d'établir une règle de prudence entre l'apparence et la réalité. Car, la connaissance, en général, constitue une image plus ou moins précise du réel. Le rôle du scientifique réaliste est donc de montrer qu'il existe une telle différence. C'est donc la tâche de l'enquête, de l'entretien ou de l'étude de dévoiler ce qui est apparemment le cas et ce qui est réellement le cas.

Ceci est conforme avec les écrits de Florian Mantione dans le domaine du recrutement : « Il s'agit pour celui qui se charge du recrutement de trouver la vérité du candidat, de faire tomber les masques et les faux-semblants, aussi bien dans l'intérêt du candidat que dans celui de l'entreprise »[1]

C'est pourquoi, le consultant doit comprendre les actions (du candidat ou de l'entreprise). le consultant est un entrepreneur au sens où l'entendent Ludwig von Mises et Israel Kirzner. Sa tâche est de découvrir des opportunités en comprenant les différents candidats et les besoins exprimés par l'entreprise. Le consultant doit être en alerte et vigilant sur ce qui peut le surprendre. Comme un trader qui analyse le marché financier sur des différences de prix des valeurs boursières et qui agit en fonction de ces informations, tout individu est un entrepreneur psycho-linguistique. Il doit découvrir du sens à partir des indices qu'il relève des documents écrits, oraux et comportementaux du candidat et de l'employeur. Mais, cette démarche entrepeneuriale n'est pas soumise à l'étude du caractère psychologique du candidat ou ne relève pas d'une théorie des traits psychologiques. Tout individu est un entrepreneur dont le courage, la vigilance et la sagacité s'expriment dans des moments déterminés voire critiques. Dans un ouvrage en 1994, signé avec Gilbert Rozès[2], Florian Mantione détaille, avec précision, la stratégie à adopter pour un salarié afin de conserver son emploi, ou pour rebondir au sein de l'entreprise. Pour cela il s'agit de surveiller certains indicateurs, de décoder certains indices, d'éviter les pièges et de décrypter certains comportements.

L'approche de Florian Mantione est donc basée sur un réalisme scientifique intuitif car elle s'oppose à une méthodologie de recherche mécaniste et positiviste de causalité de surface. Le consultant est en alerte sur les indices qui vont le surprendre et sur lesquels il devra scruter attentivement les racines profondes et les interconnecter à d'autres indices. Le recrutement consiste à comprendre les fondements profonds qui peuvent unir le futur collaborateur avec le client employeur. Egalement, la démarche est dynamique et procédurale, car il existe un temps de latence entre la prise de mission et l'intégration des candidats. Entre-temps, un ensemble d'informations viennent s'intégrer pour modifier le profil type "idéal" conçu par l'entreprise et le consultant, travail pour lequel le consultant doit impérativement s'impliquer pour éviter l'irrespect éthique de la nature humaine ou une présomption fatale de la production du clone humain dans l'organisation sociale.

Notes et références

  1. Florian Mantione et René Moulinier, 1992, Le recrutement des commerciaux: une technique de management, Les éditions d'Organisation, p143
  2. Gilbert Rozès et Florian Mantione, 1994 : Comment éviter votre licenciement, éditions Liaisons.

Responsabilités actuelles

  • Vice-Président de la caisse locale de Montpellier du crédit agricole,
  • Président-Fondateur d'Art entreprise,
  • Président du cercle des auteurs du livre d'entreprise,

Publications professionnelles

  • 1992 : Le recrutement des commerciaux, éditions d'Organisation
  • 1993 : Les 17 secrets d'un chasseur de tête, Chotards Editeurs
  • 1994 : Comment éviter votre licenciement (avec Gilbert Rozès), éditions Liaisons.
  • 1996 : La méthode ouvre-boîtes. L'outil pour retrouver votre emploi, Les Presses du Management
  • 1999 : Le management de l'an 2000, Athéna Editions
  • 1999 : Comment vendre honnêtement, 1+1=3 Editions
  • 1991 : Les règles de bases du recrutement, réalisation Sud Vision
  • 1998 : Comment réussir un recrutement, réalisation Images pour la formation
  • 1998 : Comment se faire recruter, réalisation Images pour la formation
  • 2002 : La crème et le gratin, 136 personnalités du LR, Athéna Editions
  • 2002 : Les Bonzes amis, Athéna Editions
  • 2005 : Petite encyclopédie de gourmandises intellectuelles, Athéna Editions
  • 2006 : Le Grand Prince, conte initiatique, éditions Athéna Paris
  • 2007 : Comment vendre honnêtement : truisme ou oxymore ?, éditions Athéna Paris

Autres publications

  • 1992 : Petite anthologie de la poésie française, Athéna Editions
  • 1998 : Florian, l'homme à fables, Athéna Editions
  • 1999 : Je vous dirai comment faire, Athéna Editions
  • 2001 : Mais qui se souvient d'Érostrate ?, Athéna Editions

Édition

  • Annuaire des conseils en recrutement en France, Florian Mantione Institut
  • Annuaire des DRH en Languedoc Roussillon, Florian Mantione Institut
  • Annuaire des entreprises de plus de 100 salariés en LR, Florian Mantione Institut
  • Gagner, mensuel de l'informaction en LR, Florian Mantione Institut

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus