Institut français des administrateurs

Aller à la navigation Aller à la recherche
Institut français des administrateurs
[[Fichier:Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 775 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value). |frameless |upright=1 |alt=Logo de l’association ]]
Cadre
Forme juridique association loi de 1901
But Apporter aux administrateurs toutes informations, formations et expertises nécessaires à l’exercice de leur fonction
Zone d’influence France
Fondation
Fondation [1]
Identité
Siège 11 bis rue Portalis
75008 Paris
Drapeau de la France France
Président Denis Terrien
Directeur général Karine Dognin Sauze
Membres Plus de 3 200
Site web ifa-asso.com

L’Institut français des administrateurs (IFA) est une association professionnelle des administrateurs français, créée en à l’initiative de la chambre de commerce et d’industrie de Paris, d'Ernst & Young, de Boyden Executive Research, d'Euronext Paris, de l’Association de la gestion financière et de Paris Europlace[2].

Présentation

L’IFA a pour missions[3] :

  • d’informer, d’organiser la réflexion collective et le partage d’expériences des administrateurs,
  • de proposer des formations en gouvernance,
  • de représenter la profession des administrateurs et leurs intérêts,
  • la promotion et développement des bonnes pratiques de gouvernance pour la France[2].

Il compte 3 200 adhérents qui contribuent au débat public sur les bonnes pratiques d’une gouvernance au service de la compétitivité[3].

Les membres de l’IFA exercent des mandats dans des organisations de toutes tailles et de tous secteurs : entreprises cotées ou non, sociétés familiales, sociétés mutualistes, entreprises publiques, associations, fondations…

Activités

Débat sur les bonnes pratiques

Le débat concernant les bonnes pratiques a lieu grâce à la confrontation de profils divers. Il réunit différents types de membres des conseils d'administration : administrateurs indépendants, administrateurs salariés, administrateurs exécutifs, administrateurs publics. Sont associés au débat tous ceux qui souhaitent contribuer à l’évolution des normes professionnelles et des meilleures pratiques de gouvernance[2][source insuffisante], en particulier du code de gouvernement d'entreprise Afep-Medef.

La gestion des conflits d'intérêt est au cœur de ce débat[4]. L'IFA recommande en particulier de bonnes pratiques concernant les relations entre le président du conseil d'administration et le CEO[5][réf. à confirmer].

L'IFA s'intéresse notamment au secteur de l'assurance, et recommande la séparation des pouvoirs au sein de ce type d'entreprise[6].

Dans le cas des start-ups, l'IFA préconise notamment la présence d'un mentor externe au conseil d'administration, la présence de femmes et d'internationaux au conseil, le partage d'informations et la transparence[7].

L'IFA a également fait des recommandations sur la façon de traiter le changement climatique dans la gouvernance des entreprises[8]. Outre la composition des conseils, la rémunération variable annuelle des dirigeants est un outil essentiel pour atteindre ce type d'objectifs extra-financiers[9][source insuffisante].

Formation des administrateurs

L'association apporte aux administrateurs des formations dédiées pour accomplir leurs missions et notamment un programme de certification élaboré dans le cadre d'un partenariat pédagogique[pertinence contestée] avec Sciences Po Paris, HEC Paris[10][source secondaire nécessaire], Audencia[11] et l'Université Laval au Québec.

Publications

L'IFA édite à partir de 2003 et actualise régulièrement la Charte de l'administrateur[pertinence contestée] qui favorise l’application de principes éthiques et de bonnes pratiques de gouvernement d’entreprise[12][source secondaire nécessaire].

Participation au débat européen

L'IFA a participé à la création de la confédération européenne des associations d'administrateurs (ecoDa) qui apporte la voix des administrateurs auprès des débats des institutions européennes. L'objectif est d'« aboutir à une gouvernance européenne optimale qui serait loin de la gouvernance américaine actuelle fondée sur l’individualisme, la conformité et la toute-puissance de l’actionnaire, ou de la gouvernance asiatique basée sur l’étatisme, l’obéissance à la personne plus qu’aux règles, et sur une forme de communautarisme[11]. »

Services aux entreprises

L'association a mis en place une bourse aux mandats.

Présidents

Références

  1. Voir sur societe.com.
  2. 2,0 2,1 et 2,2 « L'association en bref », sur IFA.
  3. 3,0 et 3,1 Présentation sur le site du ministère chargé de l'Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l'Égalité des chances.
  4. « L’Institut français des administrateurs précise la gestion des conflits d’intérêts » Accès payant, sur L'AGEFI, .
  5. Muriel Jasor, « CEO et président du conseil d'administration : les conditions de succès d'un tandem au sommet » Accès payant, Les Échos, .
  6. Séverine Leboucher, « Gouvernance : l'ACPR défend la séparation des pouvoirs », .
  7. Adrien Lelièvre, « Ces astuces pour améliorer la gouvernance des start-up », Les Échos,‎ (lire en ligne).
  8. Cécile Maisonneuve, « Lier la rémunération des patrons à leur action pour le climat ? Pas besoin d'une loi pour ça… », L'Express,‎ (lire en ligne).
  9. Corinne Caillaud, « Plus jeunes et plus féminins, les conseils d'administration français se diversifient », Le Figaro, .
  10. « HEC Paris et l’Institut Français des Administrateurs lancent le certificat «Entreprises familiales - gouvernance et management» », sur HEC Paris (consulté le ).
  11. 11,0 11,1 et 11,2 Interview : Bruno de Roulhac, « «L’IFA prône l’élaboration d’un modèle européen de gouvernance dans un code de Place» - Actualités Gouvernance », sur L'AGEFI, .
  12. « Charte de l'administrateur ».
  13. « Agnès Touraine (IFA) », Les Échos,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  14. « Décideurs - Les nominations du jour » par Carole Bellemare, le sur lefigaro.fr.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 775 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
  • Erreur Lua dans Module:Autorité à la ligne 561 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 193 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).