Encyclopédie Wikimonde

Kalid Bazi

Aller à : navigation, rechercher

Kalid Bazi est un compositeur, un acteur et un producteur français.

Biographie

Né à Dunkerque, Kalid Bazi connaît une enfance classique : milieu populaire, mère au foyer, père ouvrier sidérurgiste au sein d'une fratrie de 6 frères et sœurs… Après plusieurs déménagements, son père s'installe dans la banlieue de Dunkerque à Grande-Synthe et c'est là que Kalid Bazi fait connaissance avec la musique.

Il s'essaie d'abord en autodidacte à la batterie, puis apprend le trombone à l'école. À 15 ans, il reçoit quelques cours de batterie de Karim Sellah, lors d'un passage du groupe de Khaled à Dunkerque. De milieu modeste, en dehors de ses heures d'école, il exerce l'activité de vendeur au marché. Âgé de 14 ans, il vend des croissants à domicile le dimanche matin pour s'offrir sa première batterie. À 17 ans, il fait connaissance des frères Peter. Le trio forme alors une formation de jazz Funk (Ninjazz), le saxophoniste Cédric Montrézor les rejoindra un peu plus tard, les 4 amis forment un groupe qui se produit dans les clubs de la ville et font une tournée à Madagascar en collaboration avec de nombreux artistes malgaches tel que Jaojaoby qui les forme au salegy ainsi que Rajéry ou Max Exception. Kalid Bazi fait aussi partie d'orchestres locaux. Il est à l'origine de nombreuses formations Soul Funk telles que Melting Pop ou Sarrazin avec lesquels il s'aguerrit à la scène, aux arrangements et à la composition des musiques afro-américaines. À 20 ans, il postule à la troupe universitaire de L'ULCO et représente, lors de nombreuses prestations théâtrales, l'université du Littoral à travers l'Europe et l'Afrique du Nord avec plusieurs pièces de Brecht, Perec.

Par ailleurs, il fonde en 1994 l'association Diapason qui défend la visibilité des musiciens amateurs en tant que président puis en devient salarié.

En 2001 Kalid Bazi est venu à Paris à vingt-cinq ans pour intégrer le Cours Florent. Il se produit, parallèlement à sa formation théâtrale, pour plusieurs compagnies de Théâtre dont celle de Brigitte Mounier, le metteur en scène qui l'avait accepté dans la troupe universitaire quelque année auparavant et lui offre son premier contrat professionnel en tant que comédien.

Major de promotion en première année des Cours Florent, il poursuit son travail en tant que coauteur avec Damien Bachy d'une pièce dont il est l'acteur principal qui s'intitule Aller simple qui relate une histoire vrai d'un comédien de sa promotion qui s'était suicidé et dont les derniers mots lui ont été adressés.

Il travaille entre -temps pour Médecins sans frontières pendant une année en faisant une tournée à travers la France pour sensibiliser les donateurs avec du théâtre de rue.

En 2005, il poursuit une formation à Orlando pour étudier les musiques Afro américaines et il est diplômé de la School of Gospel Formation en tant que compositeur, batteur et bassiste.

Sur la demande de l'un des fondateurs du Mouvement Alakis', il intègre l'association Alakissmen dont il devient l'un des piliers et des plus actifs bénévoles. Il apporte au sein de ce Mouvement une dimension sociale du fait de sa vision et de son expérience de travailleur social en s'inspirant du travail de Pierre Bourdieu, Michel Clouscard ou de Franck Lepage. Il fonde également et dirige le groupe "laboratoire" de Soul/Funk Alakis’ Connection, qui a brassé plus de 100 musiciens afin de réunir la meilleure équipe possible.

En 2007 également Il fonde une société de production, laquelle offre de vraies perspectives professionnelles aux jeunes gens que l'association accompagne depuis sa création en 2006

En 2008, lors d'une rencontre au festival de Cannes, Kalid Bazi sympathise avec Antonio Fargas (alias Huggy les bons tuyaux de la célèbre série américaine Starsky et Hutch, ou encore figure illustre des films du mouvement Blaxploitation avec des film comme Superfly ou Coffie).

Antonio Fargas se produira sur scène avec Kalid Bazi lors d'un concert de clôture d'un Festival de Cinéma en 2008 sur une reprise de [[Marvin Gaye (let's Get it on).

En 2009/2010 Il produit le court métrage d'Akim Isker J'mange pas d’ porc avant d'enchaîner en tant que producteur délégué le long métrage La Planque (film, 2011)|La Planque]], sorti en France le , qu'il coproduit avec Luc Besson et dont il signe la bande originale[1].

Kalid Bazi signe la bande originale soul funk à l'ancienne du film La Planque en collaboration étroite avec Klaus Blasquiz (Chanteur de MAGMA), Derek Martin (Surnommé The Golden Voice par Ray Charles et Stevie Wonder, ou ayant signé le dernier tube Happy avec le groupe C2C), et les ingénieurs du son Lionel Boutang et Reptil au studio RAMSES à Paris.

En 2011, il quitte le Mouvement Alakis pour être directeur artistique, scénariste et compositeur au sein de la société de production cinématographique Rencontres du Troisième Film[2] ainsi qu'au sein du label Albeck Records ou il prépare son premier Album 100 % Funk à l'ancienne avec sa formation The Blackfoxy.

En 2012, Il est finaliste d'un concours international d'émission de Flux au Cross Vidéo Day ou il y présente au stade de France son concept transmédia The Big Bang Street devant les plus éminent spécialiste de la question. (BBC, France TV, Canal+ etc.).

En 2013, il est parmi les 8 Lauréats sur plus de 200 projets lors du fameux concours organisé par France TV, TVLAB présidé par Bruno Solo, dont l'objectif est d'imaginer la télé de demain ; il prépare une émission musicale qui s'intitule La Grande Jam, qui a été diffusée en juin 2013 sur France 4.

Il prépare actuellement de nombreux projets en termes de séries et de concepts novateurs pour différentes maisons de production.(court-métrage "les héritiers" ).

Parallèlement il écrit son premier long métrage de science-fiction prévu pour 2016.

Filmographie

2011

2012

  • Clash la Speakrine (sketch réal.kalid Bazi)
  • The BigBang Street
2013
  • [[La Grande Jam] (émission de flux musical. Réal Kalid Bazi)

2014

- Les Héritiers (court-métrage 13' réal Kalid Bazi)

Voir aussi

  • lien nouvel Obs itv Laurent jacqua [3]:
  • Lien article Ladies Room par Isabelle Juliette[4]:
  • web écran Large[5]:
  • Article le Phare dunkerquois[6]:

Notes et références

  1. Kalid Bazi, du théâtre au cinéma, des Mers du Nord à « La Planque »
  2. Site internet Rencontres du Troisième Film
  3. http://laurent-jacqua.blogs.nouvelobs.com/tag/commissariat
  4. http://ladiesroom.fr/2011/09/26/«%C2%A0la-planque%C2%A0»…-la-bo-so-funky%C2%A0/
  5. http://www.ecranlarge.com/stars-details-123054.php
  6. http://www.lepharedunkerquois.fr/actualite/Sports/2011/09/28/je-ne-me-suis-jamais-senti-banlieusard.shtml

Liens externes

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 175 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).