Encyclopédie Wikimonde

Yves Hervochon

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 121 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value). Yves Hervochon (né le à Rennes où il est mort le )[1] est un peintre français.

Il gagna plusieurs prix régionaux en Bretagne, deux de ses tableaux ont été achetés par la préfecture de Rennes.

Biographie

Suivant les conseils de son institutrice qui lui trouve des dispositions pour le dessin, c’est à l’âge de 9 ans, qu’après avoir chipé un morceau de drap que sa mère s’apprêtait à ourler pour en faire un torchon et après avoir l’avoir fixé sur une sorte de châssis en bois, il s’essaie pour la première fois à reproduire en couleurs son premier paysage. Puis, en 1950, à l’âge 15 ans qu'il suivra les cours du soirs aux Beaux-Arts de Rennes,

Ensuite, c’est le départ pour le Régiment où il est envoyé à Alger sans oublier d’emporter avec lui son chevalet.

De retour de l’armée, il se marie et réintègre son métier de peintre en automobile et en bâtiment tout en continuant de fréquenter les ateliers de peintures libres notamment, ceux de Pierre Gilles à qui il vouera une telle admiration qu’il prénommera, en hommage à son maître à penser, un de ses fils Gilles et de Mariano Otéro .

En 1965, il rentre à la SNCF d’abord en qualité de peintre en carrosserie, puis comme agent de train. Il fréquente l’association des peintres cheminots jusqu’à son départ en retraite en 1988.

Ce qui lui donnera l’occasion d’exposer dans différentes gares des régions de l’ouest et parisiennes, telles que St Lazare, Montparnasse et de fréquenter de nombreux salons de peintures internationaux très réputés, dans lesquels, il décrochera de nombreuses récompenses.

C’est dans les années 1975-1980, qu’en sa qualité de peintre breton, Yves Hervochon trouve sa vraie facture et commence à signer ses œuvres Yv. K’hervochon.

En Juillet 1985 avec la complicité de Ouest France, il peint la tour de Pise devant le Mont-Saint-michel

Farceur et adorant jouer le jeu, rien ne lui plaisait plus que de réunir autour de lui, un public aussi amusé que lui pour pouvoir échanger et recueillir leurs diverses impressions.

Il a principalement, pour maître la nature, et, en tant que peintre figuratif, quelle que soit la saison ou le temps, qu’il neige ou qu’il vente, sous un ciel ensoleillé, froid ou pluvieux, il n’exercera son art que sur le vif.

Les couleurs sont souvent riches et gaies, et du bout de sa palette peint tous les sujets qui l’inspirent, paysages, nature morte, univers marin, portraits…

Jeune retraité SNCF de 53 ans, il lui est alors loisible de se consacrer entièrement à sa passion, peignant toujours sur le vif et en toutes saisons, plusieurs heures par jour, dès potron-minet jusqu’à la fuite du jour ; il maniera les pinceaux jusqu’à ce qu’il soit emporté par un cancer fulgurant à l’âge de 85 ans, soit, le 27 Août 2020.

De sa 1ère huile réalisée l’année de ses 15 ans, jusqu’à ses 85 ans, il laissera derrière lui, auprès de son petit monde familial, amical et pictural un riche patrimoine de 70 ans de « sa vie en couleurs » comme il l’intitulait.

Prix

Galerie

Œuvres

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Références

  1. [1], sur libramemoria.com

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).