Encyclopédie Wikimonde

Makhtar Gueye

Aller à : navigation, rechercher

Makhtar Gueye (1,72 m - 70 kg) est un combattant de MMA né le 4 mai 1977 à Noyon en Seine-Saint-Denis (France). Il a combattu au sein de l'équipe de France du M-1 Challenge durant sa carrière. Depuis mars 2014, il est le manager général de Fightor.

Biographie

Enfance et jeunesse

D'origine sénégalaise, Makhtar Gueye est un ancien footballeur, qui découvre les sports de combats en 1995, sur une cassette vidéo. Il pratique 6 mois de Karaté avant de s'orienter vers la boxe thaïlandaise, et de se tournait vers le MMA en 1999, à l'âge de 22 ans, avec la compétition Kenpokan de Mohamed Temmar, de laquelle il garde une très bonne expérience puisqu'il sort victorieux de son tout premier combat. Il justifie ce choix vers les sports de combat par une volonté de survivre dans un environnement familial compliqué, du fait entre autres de sa petite taille. Il découvre le MMA en recherchant le moyen de pouvoir défendre sa petite sœur, dans un milieu de vie hostile et difficile. Cette découverte a été pour lui un pallier aussi bien dans sa vie personnelle, que professionnelle, qui lui apprit l'humilité, et qui lui permit de prendre du recul sur la vie ainsi que sur les situations difficiles. Le MMA devint pour lui peu à peu une passion qui lui octroya des opportunités diverses (voyages, rencontres, amitiés, …).

Influencé par les combats d'Igor Vovchanchyn, il commence à s'entraîner sous la direction de Stephan Vartarian, entraîneur de boxe française à Noisy-le-Grand, avant de rejoindre la French Konnection de Cyrille Diabaté et Loïc Pora dans les années 2000, où il côtoie Jean-François Lenogue, Moïse Rimbon et Francis Carmont.

Parcours en MMA

Débuts

Makhtar Gueye commence sa carrière professionnelle de combattant le 1er juin 2003 à l'UKMMAC en Angleterre, contre Shain Tovell, qu'il met KO dans le premier round, en débordant son adversaire de coups de poing.

Suivra pour lui une défaite le 29 février 2004 face à Henrique Santana à l'UKMMAC 6 par soumission au premier round.

Puis, le 14 avril 2005, il prendra le meilleur sur Jaryd Halliday à l'UFA 2 en Afrique du Sud, par KO dans le premier round.

Équipe de France M-1 Challenge

En 2005, Makhtar Gueye intègre l'équipe de France du M-1 Challenge, et est sélectionné pour aller défier l'équipe de Russie, le 3 novembre 2005 où il perdra par soumission (clef de bras). Il déclarera par la suite avoir été, en partie, impressionné, par la taille de l'événement, et par la réputation de ses adversaires.

Le 7 octobre 2006, Makhtar Gueye combat à nouveau au M-1, lors d'un événement en l'honneur de l'anniversaire de Fedor Emelianenko. Il sort cette fois-ci victorieux de son combat, contre Mikhail Malyutin, en s'octroyant la décision des juges, après trois rounds de cinq minutes. C'est la première fois qu'il va jusqu'au terme d'un combat.

Après 2 années d'arrêt dues à l'arrivée de son fils, Makhtar Gueye renquille avec l'équipe de France le 29 octobre 2008, pour affronter la Corée du Sud. Il vient à bout de See Young Kim par KO dans le premier round, après une série de coups au foie.

Le 26 Novembre 2006, il est à nouveau rappelé, dans le cadre de Finlande-France, en terre scandinave, où il est vaincu par Niko Puhakka, sans réellement avoir été mis en difficulté.

Le 14 avril 2009, la France affronte l'Espagne au Japon, et Makhtar est de la partie. Il est disqualifié lors de son combat contre José Luis Aguire Zapater, pour un coup de pied à la tête illégal. Il regrettera son geste qu'il justifiera comme étant une erreur de jeunesse, mais reconnaîtra aussi une faculté de simulation chez son adversaire du soir.

Le 5 juin 2009, il prend la direction des États-Unis où il affronte Ian Butlin, redoutable boxeur, dans un duel opposant la France à l'Angleterre. Bien qu'il soit donné perdant par les bookmakers, Makhtar se défait de son adversaire par TKO en moins de dix secondes dans le premier round, alors que celui-ci n'était pas au poids au moment de la pesée officielle.

Promotions indépendantes

Le 24 avril 2010, Makhtar Gueye effectue une exhibition dans l'Est de la France, à Strasbourg, lors de l'Ultimate Pancrace Challenge, contre le champion du monde de kick-boxing et de full contact, Aurélien de Vooght. Il s'impose par étranglement en triangle de bras, et signe là sa toute première victoire par soumission.

Le 9 octobre 2010, il s'incline par KO contre Oriol Gaset, en main event du Botnia Punishmet 9, en Finlande. Il mettra par la même occasion, un terme à sa carrière de combattant professionnel, se tournant vers le coaching[1].

Le surnom de « Al Wahshi »

« Al Wahshi » signifie en arabe littéraire « le sauvage ». Il est issu du nom de l'esclave éthiopien Wahshi Ibn Harb en péninsule arabique durant le VIIème siècle après Jésus-Christ. Cet esclave se distinguait par sa qualité de combattant à la lance.

Lors de la diffusion d'un reportage sur l'un de ses camps d'entraînement, l'un de ses amis et partenaires au sein de l'équipe de France, le qualifia amicalement de sauvage.

Distinctions de carrière

Makhtar Gueye a signé, lors du M-1 Challenge 16, le KO le plus rapide de l'histoire du M-1, en 9 secondes. Ce KO fût également classé en 3ème position, parmi les plus beaux KO du M-1 Challenge de l'année 2009.

Autre

Palmarès en MMA

Tableau récapitulatif
10 combats 5 victoires 5 défaites
Par KO 4 1
Par soumission 0 2
Sur décision 1 1
Par disqualification 0 1
Résultat Record Adversaire Méthode Événement Date Round Temps Lieu Notes
Défaite 5-5 Drapeau de l'Espagne Oriol Gaset KO (high-kick) BP 9 – Animal Factory 2 0 :27 Vaasa, Finlande
Victoire 5-4 Drapeau de l'Angleterre Ian Butlin KO (coups de poing) M-1 Challenge 16 – USA 1 0:09 Kansas City, États-Unis KO le plus rapide de l'histoire du M-1
Défaite 4-4 Drapeau de l'Espagne Jose Luis Zapater Disqualification M-1 Challenge 14 – Japan 3 1 :21 Tokyo, Japon
Défaite 4-3 Drapeau de la Finlande Niko Puhakka KO (coup de poing) M-1 Challenge 10 – Finland 3 5 :00 Helsinki, Finlande
Victoire 4-2 Drapeau de la Corée du Sud Se Young Kim KO (coups au foie) M-1 Challenge 8 – USA 1 1:02 Kansas City, États-Unis
Victoire 3-2 Drapeau des Pays-Bas Mikhail Malyutin Décision (unanime) M-1 MFC – Mix Fight 3 5 :00 Moscou, Russie
Défaite 2-2 Drapeau de la Russie Erik Oganov Soumission (clef de bras) M-1 MFC – Russia VS France 1 3:19 Saint-Pétersbourg, Russie
Victoire 2-1 Drapeau d'Afrique du Sud Jaryd Halliday KO UFA – United Fighting Alliance 2 1 0:47 Gauteng, Afrique du Sud
Défaite 1-1 Drapeau du Brésil Henrique Santana Soumission (triangle de bras) UKMMAC 6 – Extreme Warriors 1 3:31 Londres, Angleterre
Victoire 1-0 Drapeau de l'Angleterre Shain Tovell KO (coup de poing) UKMMAC 4 – Battle of Britain 1 N/A Londres, Angleterre

[2]

Notes et références

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).