Encyclopédie Wikimonde

Marcantoine Crespi

Aller à : navigation, rechercher

Marcantoine Crespi, né en 1952 et mort à Montreux le 27 juin 2005, est un enseignant, poète et écrivain vaudois, ayant vécu et enseigné aux États-Unis, où ses poèmes ont été considérés comme « représentatifs des frontières culturelles et des expériences culturelles qui distingient et relient l'ancien et le nouveau monde »[1].

Biographie

Marcantoine Crespi est né d'un père italien et d'une mère américaine. Il fait ses études à Lausanne, un bac français à Grenoble en 1972, puis des études de lettres à Genève terminées aux États-Unis avec, à la clé, un doctorat sur André Breton et le surréalisme, obtenu à l'Université Rutgers.

De 1986 à 2001, Marcantoine Crespi enseigne le français et la littérature française à l'Université Lafayette à Easton (Pennsylvannie). Il participe au printemps 1995 et en automne des années 1998, 2000 et 2001 en tant que directeur du programme d'échanges à Dijon.

Marcantoine Crespi en tant que poète est reconnu dans le monde littéraire en tant que passionné de l'amour et de la mort, en tant que poète critique des difficultés engendrées par la modernité. Il collabore à plusieurs revues littéraires, Poésie-USA, Revue de poésie pour la francophonie septentrionale, Les Ecrivains, Magazine littéraire français de Rutgers.

Parmi ses recueils de poèmes figurent Derrière l'avenir choix de poèmes, (Paris, Editions de la Nouvelle Pléiade, 1992), Volcans intimes, Le Mont-sur-Lausanne, Editions Ouverture, 1996) et Sang titre, publié posthumément, Éditions Ouverture, 2008. Marcantoine Crespi décède à Montreux le 27 juin 2005.

Références

  1. (en)Tobin H. Jones, « Review », The French Review, vol. 68, no 2,‎ , p. 367-368 (lire en ligne)

Sources

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).