Encyclopédie Wikimonde

Marie Godard

Aller à : navigation, rechercher
Marie Godard
Erreur lors de la création de la miniature : /bin/bash: /usr/bin/convert: No such file or directory Error code: 127
Nom de naissance Marie-Josée Charbonneau
Naissance (67 ans)
Montréal (Canada)
Activité principale
Distinctions
Prix du premier roman érotique, Salon du livre érotique d'Évian 2012
Auteur

Œuvres principales

Échanges virtuels, Cinq jours, quatre nuits, Histoires de femmes, Soumise, vous avez dit soumise?

Marie Godard est le nom de plume de Marie-Josée Charbonneau, une auteur d'origine québécoise née le 7 août 1952 à Montréal au Canada. Elle est la sœur de l'auteur-compositeur-interprète Christine Charbonneau.

Biographie

Marie Godard est née le 7 août 1952 à Montréal au Canada[1] . Elle est la benjamine de quatre filles. Elle a fait des études linguistiques et de lettres modernes qu'elle a poursuivies jusqu'à l'obtention d'un Diplôme d'études collégiales (DEC) au Cégep de Saint-Laurent. Elle a ensuite pratiqué le métier de traductrice pendant deux ans dans une société montréalaise, puis a pris la décision de retourner faire des études de gestion aux HEC de l'Université de Montréal, en cours du soir, car elle travaillait pendant la journée.

Après avoir rencontré à Montréal, en 1976, celui qu'elle allait épouser en 1981, elle a quitté son emploi et interrompu ses études universitaires pour partir en Asie où ils ont vécu et travaillé ensemble pendant une quinzaine d'années, à Manille, Tokyo, Osaka/Kobe et Pékin, avant de rentrer au Québec en 1992. Pendant toute cette période, Marie Godard travaillait dans le domaine de la gestion administrative, carrière qu'elle a poursuivie à son retour à Montréal jusqu'au tournant du millénaire. Marie Godard et son mari, qui est lui-même auteur sous le pseudonyme de Nicolas Marssac, et artiste-peintre connu sous le nom de Jean-Claude Mauléon, son nom pour l'état civil, se sont ensuite installés dans le Sud-Ouest de la France, dont Jean-Claude est originaire, et ils vivent depuis l'an 2000, près de Cordes-sur-Ciel.

Lorsqu'elle vivait au Japon, Marie Godard a appris à travailler l'argile pendant quatre ans dans une école de poterie de Tokyo et s'est ensuite consacrée à la céramique d'art pendant près de trente ans. Marie et Jean-Claude ont eu un atelier/boutique pendant trois ans à Cordes-sur-Ciel, où ils présentaient les tableaux de Jean-Claude et les céramiques de Marie, puis elle a créé en 2005, une association d'artistes et d'artisans d'art, "Artistes sur ciel"[2], avec des amis peintres, sculpteurs et céramistes d'art. Elle a quitté l'association lorsqu'elle a cessé de travailler l'argile, plusieurs années plus tard. 

Marie est venue tardivement à l'écriture après que Franck Spengler, Directeur éditorial des éditions Blanche à Paris, l'éditeur du premier roman de son mari, intitulé "L'arrière-boutique"[3] et renommé "La boutique des plaisirs"[4] lors de sa parution chez J'ai Lu, lui ait lancé un défi: écrire sa version d'un roman érotique.  

Comme elle travaillait à l'époque au Théâtre Le Colombier situé dans le village des Cabannes, près de Cordes-sur-Ciel, elle a attendu jusqu'en 2010 pour s'attaquer à l'écriture de son premier livre, relevant ainsi le défi que lui avait lancé Franck Spengler. Son premier roman, "Échanges virtuels" [5]a été publié aux éditions Blanche en novembre 2011. Ce roman a gagné le prix du premier roman érotique au Salon du livre érotique d'Évian en 2012[6].   France-Loisirs a publié dans un même recueil, au début de l'année 2012, "Échanges virtuels" suivi de L'Arrière-boutique", de Nicolas, son mari, une nouvelle façon, pour ce couple, de se retrouver, cette fois, à travers l'écriture[7].

Un recueil de nouvelles érotiques intitulé "Histoires de femmes"[8], est paru en octobre 2013, chez I.S Édition, un éditeur marseillais. Ce recueil, constitué de six nouvelles qui se déroulent de l'adolescence à l'âge mûr, a ceci de particulier que toutes les nouvelles ont un "point de vue gentiment féministe et terriblement sensuel...", comme l'écrit son éditeur, Harald Bénoliel.

La suite d' "Échanges virtuels", un roman intitulé "Cinq jours, quatre nuits"[9], lequel, comme le titre l'évoque, fera passer les protagonistes du virtuel au réel, a été publié en mai 2014 chez le même éditeur.

Le quatrième livre de Marie Godard, intitulé "Soumise, vous avez dit soumise?"[10] est paru chez I.S Édition, le 21 mars 2015.

Marie Godard a par ailleurs participé à des recueils de nouvelles collectifs:

Une de ses nouvelles, intitulée "L'éveil de Laurence", est parue dans le collectif des éditions Blanche, "Secrets de femmes"[11] en janvier 2012. Une autre nouvelle, "La loi de l'emmerdement maximum", est parue en juillet 2012, dans le collectif Les vacances pourries[12], chez Edicool. Et plus récemment, une autre des nouvelles de Marie Godard a été publiée chez La Musardine, dans le recueil intitulé "Osez 20 histoires de voyeurs et d'exhibitionnistes"[13]. Le titre de sa nouvelle: " Regards dans la nuit".

Elle participe aussi, de façon intermittente, au Plus du NouvelObs[14], et et elle a publié plusieurs articles.

Ouvrages publiés

  • Échanges virtuels, Éditions Blanche, 2011 (ISBN = 978-2-8462-8290-1)
  • L'Éveil de Laurence, in : Secrets de Femmes, Éditions Blanche, 2012 (ISBN 978-2-84628-298-7)
  • La loi de l'emmerdement maximum, in: Les dix, vacances pourries, Edicool, 2012 (ISBN 978-2-91964-521-3)
  • Échanges virtuels suivi de L'arrière-boutique, Éditions France-Loisirs, 2012 (ISBN 978-2-298-04935-0)
  • Histoires de femmes, IS Édition, 2013 (ISBN 978-2-36845-068-0)
  • Regards dans la nuit, in: Osez 20 histoires de voyeurs et d'exhibitionnistes, La Musardine, 2013 (ISBN 9 782842 715441)
  • Cinq jours, quatre nuits, IS Édition, 2014 (ISBN 978-2-36845-076-5)
  • Soumise, vous avez dit soumise?, IS Édition 2015 (ISBN 978-2-36845-078-9)

Ses engagements

Marie Godard est, depuis une vingtaine d'années, très engagée dans les combats pour une fin de vie douce. Elle a notamment été bénévole dans plusieurs associations d'accompagnement de personnes en fin de vie, tant au Québec qu'en France.

Elle était très amie avec Anne Bert, écrivain comme elle. Lorsque son amie lui a appris, au début de l'année 2017, qu'elle avait la maladie de Charcot et qu'elle n'irait pas au bout de son calvaire mais partirait mourir en Belgique, le moment venu, Marie a décidé de créer [une pétition pour obtenir qu'une loi sur l'aide active à mourir][1] soit votée en France, sa façon de lui exprimer son amitié et sa solidarité.

Cette pétition a dépassé les 430.000 signatures au mois de juin 2019. L'objectif est d'atteindre 500.000 signatures pour que le [Conseil Économique, Social et Environnemental (CESE)][2] se charge de présenter le dossier au législateur pour obtenir qu'une loi soit votée. Marie Godard et Nathalie Gueirard Debernardi ont par ailleurs été [auditionnées par le CESE][3] en décembre 2017.

En février 2018, Marie Godard et quelques personnes engagées, comme elle, dans le combat pour obtenir une fin de vie choisie, ont créé une association : [Le Choix - Citoyens pour une mort choisie][4], dont elle a été élue co présidente, d'abord avec Nathalie Gueirard Debernardi, puis avec Annie Babu.

L'association a progressé très rapidement et dépassait les 10.000 membres après un an d'existence.

Malheureusement, Marie, exténuée par le travail qu'a engendré la création de l'association, du [premier site internet][5] et par la gestion de l'association au quotidien, a fait un burn-out dans les jours qui ont suivi la célébration de la première année d'existence du Choix, qui a eu lieu à Toulouse le 3 mars 2019. Elle a dû démissionner de son poste de co présidente et de sa place au sein du collège décisionnel de l'association. Elle a eu beaucoup de mal à "rendre son tablier" car elle avait le sentiment d'abandonner son "bébé", a-t-elle confié aux autres membres du collège décisionnel.

Notes et références

  1. Guest du 23/12: Marie Godard, 23 décembre 2013
  2. Huit artistes animent une galerie en commun, 9 juin 2005
  3. L'arrière-boutique, Éditions Blanche, Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value)., 165 p. (ISBN 2-84628-036-3) 
  4. La boutique des plaisirs, J'ai lu, Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value)., 160 p. (ISBN 978-2-290-01399-1) 
  5. Échanges Virtuels, Éditions Blanche, Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value)., 141 p. (ISBN 9782846282901) [lire en ligne] 
  6. Salon du livre érotique d'Evian - 2012 - Prix Eros Evian
  7. Échanges virtuels suivi de L'arrière-boutique, Éditions France Loisirs, Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value)., 318 p. (ISBN 978-2-298-04935-0) 
  8. Histoire de femmes, IS Edition, coll. « Jardins Secrets », Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value)., 166 p. (ISBN 978-2-36845-068-0) 
  9. 5 jours, 4 nuits, IS Edition, coll. « Jardins Secrets », Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value)., 136 p. (ISBN 978-2-36845-076-5) 
  10. Soumise, vous avez dit soumise?, IS Edition, coll. « Jardins Secrets », Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value)., 170 p. (ISBN 978-2-36845-078-9) 
  11. Secrets de Femmes, Éditions Blanche, Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value)., 220 p. (ISBN 9782846282987) 
  12. Les Dix, les Vacances pourries
  13. Osez...20 histoires de voyeurs et d'exhibitionnistes, La Musardine, Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value)., 256 p. (ISBN 9 782842 715441) 
  14. Marie Godard

Voir aussi

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).