Encyclopédie Wikimonde

Mobilisation Santé

Aller à : navigation, rechercher

Le mouvement Mobilisation Santé (MMS) était un regroupement social québécois fondé en 2004. Il a eu pour mission de promouvoir et défendre la gratuité médicale à la visite en dénonçant l'instauration de la première forme de ticket modérateur de l'histoire dans la Province du Québec.

Mission

Fondé en 2004 par Roni Deli, il a surtout émergé en , en riposte aux mesures budgétaires de taxation des soins de santé stipulées par le ministre des Finances, M. Raymond Bachand, lors du dépôt du budget libéral 2010-2011 du Gouvernement du Québec[1].

Le MMS est né en guise de riposte aux ambitions budgétaires relatives à de potentielles atteintes à la santé publique dans la province du Québec. Mobilisation Santé a lancé une pétition à l'échelle provinciale, tout en affirmant sa première présence, puisque l'objet de sa constitution était une opposition au ticket orienteur. Le MMS arguait que l'instauration de telles mesures porteraient atteinte à la santé publique au Québec en réduisant l'accessibilité aux soins médicaux chez les groupes sociaux défavorisés.

Le discours de création du MMS affirmait également, à propos du budget libéral 2010-2011, qu'il sonne la fin de la médecine sociétale, humaniste et égalitaire en propulsant la santé québécoise dans le gouffre d'une médecine sélective, élitiste, visant des soins rentables plutôt qu'à considération humaine.

Impact

Après une attention médiatique importante, le MMS attira l'attention de députés québécois faisant partie de l'opposition du gouvernement libéral. Une soumission de pétition formelle fut donc adoptée et soumise à l'Assemblée Nationale du Québec. Plus de 1300 signataires, incluant des doyens de facultés médicales, cliniciens et patients, se sont rangés derrière les rangs du MMS.

Par la suite, le 6 jun 2010, la pétition a été déposée à la première session de la 39e législature de l'Assemblée Nationale du Québec, par le député Bernard Drainville, porte-parole officiel de l'opposition en matière de Santé et Services Sociaux. La pétition adoptera le nom : Projet de tarification à la visite pour l'obtention de soins de santé.

Quelques mois plus tard, en , le ministre de la Santé, Dr. Yves Bolduc, répondra à la demande du MMS en affirmant que ni le ticket-modérateur ni le ticket orienteur ne seraient finalement adoptés par le réseau de la santé québécois. En effet, le ministre a affirmé qu'à la suite de consultations menées à l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec, des fédérations des médecins, du Conseil pour la protection des malades, du Collège des médecins et de l'Association québécoise d'établissements de santé et services sociaux, la mesure fut considérée comme non souhaitable pour le moment. Par contre, il réitéra le maintien de la contribution santé, nouvellement adoptée au Québec.

Prix

En , le journal Montreal Mirror mentionne le mouvement Mobilisation Santé fondé en 2004[2].

Références

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).