Olivier Parent

Aller à la navigation Aller à la recherche
Olivier Parent
Naissance (53 ans)
Boulogne-Billancourt
Nationalité Française
Profession
Formation

Olivier Parent est un prospectiviste français, né à Boulogne-Billancourt en 1968.

Formation

Olivier Parent est un ancien élève de l’école Émile-Cohl, promotion Tomi Ungerer (1987-1990)[1]. Entre 2014 et 2015, il devient auditeur de l’Institut des hautes études pour la science et la technologie (IHEST), promotion Emilie du Châtelet[2].

Carrière

Audiovisuelle

Il travaille pendant 20 ans dans l’audiovisuel : d’abord monteur-truquiste (publicité, télévision et fiction), puis réalisateur de films de commande[3]. En 2003, il est monteur animatic sur le long métrage Pollux : Le Manège enchanté[4]. En 2005, il est VFX Supervisor sur le long métrage Bosta l’autobus réalisé par Philippe Aractingi[5]. Il passe deux mois à Beyrouth, le temps de la post-production du film.

Prospective

Olivier Parent se définit lui-même comme prospectiviste « issu d'une double culture artistique et scientifique[6] ».

En 2006, il crée FuturHebdo, un site de vulgarisation de la prospective qui, depuis cette date, rassemble près de 500 brèves de presse prospectivistes. Elles décrivent le monde tel qu’il pourrait être d'ici quelques décennies, sans convergence, « lorgnettes pointées, en définitive, sur notre présent »[7].

Prospective et consulting

À l’issue de son année à l’IHEST, en 2015, il fonde un bureau d’études en prospective stratégique et sociologie du futur (des nouveaux usages) : le Comptoir Prospectiviste[8].

Prospective et vulgarisation

Dans FuturHebdo sont posées les bases d'un « journalisme prospectiviste[...], voire une SF essayiste »[9], c'est-à-dire une démarche rédactionnelle proche des expériences de pensées. Cette manière d’écrire des textes de vulgarisation utilise les codes du journalisme, des faits réels qui servent de base à des extrapolations (signaux faibles ou forts qui nourrissent une intuition instruite) et une orientation éditoriale qui place le rédacteur dans un futur hypothétiquement accomplit.

Avec FuturHebdo (version en ligne et papier depuis 2018), Olivier Parent rassemble divers auteurs et prospectivistes francophones dont Christian Gatard, Luc Dellisse, Thomas Michaud, Philippe Coué, Denis Ettighoffer, Jean-Jacques Dordain, Georges Amar, Raphaële Bidault-Waddington, Lorenzo Soccavo, Nathalie Viet...

Le propos de cette démarche est de faire le pont entre une prospective d'expertise (à destination d'institutions ou d'entreprises privées) et le grand public : si la prospective peut être stratégique, elle doit aussi être une posture intellectuelle que tout un chacun doit acquérir et cultiver dans le contexte de tension sociale, environnementale et technologique dans lequel baigne le présent. Les deux démarches, experte et publique, se nourrissent alors l'une de l'autre et l'outil d'aide à la décision qu'est la prospective révèle les avenirs potentiels qui s'offrent à l'humanité. L'Arborescence des thèmes de la science-fiction (cf. illustration ci-dessous) en est une figuration.

Prospective et science-fiction

Il lie prospective et science-fiction[10], cette dernière étant aussi bien l'expression des angoisses d'une époque que les fantasmes des avenirs qui se présentent à elle. Le science-fiction permet le jeu de la spéculation intellectuelle de ces avenirs.Fichier:Organigramme simplifié des thèmes de la Science-fiction.pdfIl collabore avec divers médias dont The Conversation et le Huffington Post. Pour ce dernier média[11] ainsi que pour Space’ibles[12](« Observatoire de prospective spatial », think tank au sein du Centre national d'études spatiales, CNES) et FuturHebdo[13], il écrit, dans une démarche originale, des analyses prospectives de films de science-fiction (plus particulièrement d'anticipation) adaptées en audiovisuelle en 2015.

Cette démarche de vulgarisation des connaissances par l'analyse d'un divertissement permet de mettre en lumière la richesse la culture populaire quand elle est relue avec la même attention que le serait un élément de la culture dite classique. Ces chroniques permettent aussi au lecteur (et au spectateur) de se ré-approprier des thèmes et des enjeux éthiques discutés habituellement dans des milieux techno-enthousiastes, tels que les Transhumanistes, chaque analyse étant l'occasion de s'interroger, par exemple, sur la nécessité ou non, pour l'humanité, de se libérer l'Évolution (Blade Runner, Blade Runner 2049, Bienvenue à Gattaca, Repo Men...), sur la nature humaine et ses futur rapports avec les IA en cas de généralisation d'usage et, surtout, en cas d'émergence de la Singularité technologique (Transcendance, Her, Ex machina, Ghost in the Shell, saga Terminator...) ou bien encore sur la juste place que doit tenir l'Espace dans l'avenir de l'humanité (Interstellar, Geostorm, Outland, Ad Astra, Moon, Seul sur Mars...)...

Dans le même esprit, il est invité à participer au dixième numéro du fanzine Nekomix Spécial futur en proposant des relectures à la lumière de la prospective des scénarios mis en image dans la publication[14].

Il crée l'Arborescence des thèmes de la science-fiction[15],[16], document régulièrement remis à jour sur FuturHebdo, en licence libre et diversement utilisé, dans Wikipedia (Science-fiction, Genres de science-fiction, Prospective, Thèmes de la science-fiction), dans la presse magazine (Socialter en propose une interprétation dans son hors-série Le réveil des imaginaires[17]) ou en référence (comme dans le dernier ouvrage d'Irène Langlet : Le temps rapaillé. Science-fiction et présentisme, pages 307-309).

Prospective et Interventions publiques

Au cours de l'année 2020-2021, il crée, avec Christian Gatard, les Mondes Anticipés, festival nomade de prospective et d'anticipation. Pour sa première année, le festival à pour thème : « Faut-il sauver le vaisseau Terre ? ». Il a débuté son premier tour de France à la Cité des sciences et de l'industrie, Paris[18]. Celui-ci se poursuivra à Pau, les 12 et 13 février 2022. D'autres villes sont à venir.

Il participe aussi à divers festivals dont les Utopiales de Nantes[19], le Festival de géopolitique de Grenoble[20], République en tête de Villers-lès-Nancy[21]...

Il est donne des cours de prospective à l'EISTI (Université de Cergy-Pontoise) et à l'ESCE.

Notes et références

  1. « École Émile Cohl Alumni | Votre communauté en ligne », sur alumni.cohl.fr (consulté le )
  2. « Nominations », sur Ministère de l'Education Nationale de la Jeunesse et des Sports (consulté le )
  3. « Olivier PARENT : Réalisateur-Concepteur & Prospectiviste... » (consulté le )
  4. « The Magic Roundabout - BFI Filmography », sur filmography.bfi.org.uk (consulté le )
  5. « Olivier Parent », sur IMDb (consulté le )
  6. Monique Caralli - Lefèvre, « De la nécessité d’injecter une dimension éthique dans l’IA », bimestriel,‎ septembre - octobre 2018, p. 10 (lire en ligne)
  7. Nos 20 prochaines années, Paris, L'Archipel, , 300 p. (ISBN 978-2809802023), p. 132 
  8. « Olivier Parent, prospectiviste. “Tripalium” la série documentaire Des mots de minuit. », sur Des mots de minuit - Magazine culturel (consulté le )
  9. Le temps rapaillé. Science-fiction et présentisme, Limoges, Presses universitaires de Limoges, , 342 p. (ISBN 978 284 287 814 6), p. 166 
  10. « Qu’est-ce que la Science-Fiction ? - Article 1 - Un genre difficile à définir », sur Le Pangolin, (consulté le )
  11. « futurhebdo », sur Le Huffington Post (consulté le )
  12. CNES, « Analyses prospectives de films d'anticipation », sur CNES
  13. « Analyses de films - Catégorie - FuturHebdo », sur www.futurhebdo.fr (consulté le )
  14. « Nekomix 10 | Futur », sur Nekomix, (consulté le )
  15. (en) Olivier Parent, « L’univers de la science-fiction en un clin d’œil », sur The Conversation (consulté le )
  16. « Bajram.com | Arborescence de la Science-fiction », sur Bajram.com (consulté le )
  17. 29ter, « Hors-série 8 Le réveil des imaginaires », sur www.socialter.fr (consulté le )
  18. « Replay des conférences de la Cité sur le site des Mondes Anticipés », sur www.mondes-anticipes.fr
  19. Valentin BIRET, « Utopiales à Nantes. Doit-on avoir peur des robots ? », sur Ouest France,
  20. « | Festival de Géopolitique de Grenoble », sur www.festivalgeopolitique.com (consulté le )
  21. « République en tête(s) - Saison culturelle - Culture - Bouger, sortir - mairie », sur www.villerslesnancy.fr (consulté le )

Bibliographie

  • Chroniques de l’intimité connectée, ouvrage collectif, éditions Kawa, 2016 (ISBN 978-2-36778-102-0)
  • L'horrificque disputatio, ouvrage collectif, Editions du Comptoir Prospectiviste, 2021 (ISBN 978-2-492458-09-5)

Liens externes


Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 193 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).