Robert Djellal

Aller à la navigation Aller à la recherche

Robert Djellal (né en 1970) est un haut fonctionnaire français, qui a notamment été sous-préfet avant de travailler dans les cabinets ministériels d'Azouz Begag (2006-07) puis d'Eric Besson (2009-2010).

Il a également dirigé une liste électorale de l'UMP aux municipales de 2008 à Château-Thierry, obtenant 727 voix, soit 11,94% des voix, contre près de 52% des voix pour Jacques Krabal (PRG, divers-gauche) [1]. Elu conseiller municipal, il n'assista qu'à deux séances avant de démissionner en novembre 2008, affirmant que ses responsabilités à Manpower l'empêchait d'être présent à Château-Thierry [2].

Carrière

Titulaire d'un DESS en gestion d'entreprise et diplômé en 2000 de l'Ecole nationale supérieure des postes et télécommunications [3], il a d'abord été chef de mission à la direction de l'audit de France Telecom (1998), puis adjoint au chef de bureau "F3" à la direction du Trésor (1999) [4]. Il a soutenu une thèse à l'EHESS, intitulée « La réforme des services publics en Russie: enjeux et défis d'une économie en transition », sous la direction de Jacques Sapir [5].

Il fut nommé directeur financier de l'Agence centrale des organismes de sécurité sociale (2002-2003); secrétaire général de l'université de Paris VIII[6] (2003-2005); sous-préfet, chargé de mission pour la cohésion sociale, auprès du préfet de l'Essonne (2005-février 2006; il remplaçait Stéphane Grauvogel[7]); sous-préfet de Château-Thierry (janvier-août 2006)[8]. Il fut brièvement conseiller municipal à Château-Thierry, élu en mars 2008, avant de démissionner en novembre 2008.

Djellal a également été membre de cabinets ministériels, étant notamment directeur adjoint du cabinet du ministre délégué à la Promotion de l'égalité des chances, Azouz Begag (2006-2007), avant d'intégrer l'Inspection générale des finances[9], puis conseiller du ministre de l'Immigration Eric Besson, chargé de l'« intégration et du développement solidaire », poste qu'il a quitté, à sa demande, après les élections régionales de mars 2010 [10].

Djellal a également été président de Manpower « Égalité des chances » de 2007 à février 2009, remplacé par Bernard Nebout suite à son entrée dans le cabinet de Besson [11],[12].

Notes et références

Bibliographie

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 193 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).