Timothée Bonnet

Aller à la navigation Aller à la recherche
Timothée Bonnet

Timothée Bonnet, né le à Aubagne (Bouches-du-Rhône) et mort le dans cette même ville, est un homme politique français.

Biographie

Issu d'une famille de la petite bourgeoisie, Timothée Bonnet milite cependant dans les milieux socialistes à Aubagne, et fait partie des membres fondateurs de la SFIO au niveau local.

Seul conseiller municipal d'opposition en 1892, il devient ensuite président du Cercle de l'harmonie, association de la gauche locale.

Tête de la liste socialiste pour l'élection municipale de 1919, avec le soutien de la CGT et de l'ARAC, il n'est pas élu maire mais siège à nouveau au conseil municipal.

A la fin de l'année, il est élu conseiller général des Bouches-du-Rhône, dans le canton d'Aubagne, s'imposant face au maire Marius Boyer.

Choisissant le Parti communiste après le Congrès de Tours, il est à l'origine d'une scission au sein du Cercle de l'harmonie.

Il se détache cependant rapidement du PCF, et se représente sans étiquette, mais avec le soutien implicite de la SFIO, aux cantonales de 1925, où il est cependant battu par Boyer.

Réélu au conseil municipal, mais marginalisé dans une municipalité dominée par les socialistes et les radicaux, dans l'esprit du cartel des gauches, il reste actif politiquement jusqu'à sa mort dans un accident de la route, en 1932.

Source

Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier français, notice d'Antoine Olivesi

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 193 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).