Encyclopédie Wikimonde

Guy Boulianne

Aller à : navigation, rechercher
Guy Boulianne
Description de cette image, également commentée ci-après
Guy Boulianne, écrivain, éditeur et promoteur culturel
Nom de naissance Guy de Bouillanne
Alias
Le Prince Fou
Naissance (55 ans)
Montréal (Canada)
Nationalité Drapeau du Québec Drapeau du Canada, Québec, Canada
Pays de résidence Canada
Profession
Éditeur
Activité principale
Chercheur historique
Autres activités
Auteur, promoteur culturel
Distinctions
  • Diplôme d'honneur de la francophonie au Concours Europoésie UNICEF 2010 (France)
  • Dictionnaire des poètes d'ici, de 1606 à nos jours (éditions Guérin, Québec, 2005)
  • Research Board of Advisors, American Biographical Institute (Caroline du Nord, USA, 2003)
Ascendants
Sigisbert VI (Ursus), François de Bouillanne (1190)
Conjoint
Famille

Compléments

œuvres principales :

  • Avant-propos d'un prince fou (1983)
  • La bataille des saints (1987)
  • Le Prince Fou, série (2016)

Guy Boulianne (né le 13 décembre 1962 à Montréal au Québec - ) est un écrivain, éditeur et promoteur culturel québécois.[1] Il est issu de la famille de Bouillanne.

Biographie

C'est en 1983 que Guy Boulianne s'introduit dans le milieu culturel québécois en publiant son premier recueil de poèmes intitulé Avant-propos d'un prince fou. Peu de temps après le lancement de ce premier opus, il fait la rencontre du peintre Pierre Corbin qui est alors le directeur de la galerie Frère Jérôme à Montréal et devient son assistant. Il décide quelques années plus tard d'ouvrir sa propre galerie d'art, cela après que la galerie Lézart ait pris la relève de la galerie Frère Jérôme durant trois ans. Située sur le boulevard Saint-Laurent, en plein cœur de Montréal, la nouvelle entreprise de Guy Boulianne se nomme « Imagine ». En 1987, l'auteur publie un second recueil de poésie, La bataille des saints, qui est suivi de plusieurs articles publiés dans ses propres magazines.

Après la fermeture de sa galerie d'art en 1990, il décide de se retirer du domaine public pour se consacrer à des recherches sur l'aspect caché de l'histoire. À partir de ce moment, il vit en ermite, s'entourant de livres et explorant la mémoire collective et individuelle. Ces recherches l'amenèrent à séjourner en Europe, plus particulièrement en France et en Belgique, ce qui lui permet de renforcer ses pensées.

À son retour au Québec, il décide de se replonger dans le monde des arts et de créer deux galeries d'art virtuelles (Third Millenium Gallery et Art Investors) dans lesquelles étaient présentés des artistes d'envergure internationale. En 1996, il édite un recueil collectif dans lequel il rassemble plusieurs auteurs québécois et européen de très grand talent. Ce livre, intitulé Acacia, est l'objet d'une tournée en France où il est présenté dans une douzaine de villes à travers l'hexagone. En 1997, il fonde en France le Conseil Franco-Québécois de la Culture qui a pour objectif de développer les échanges culturels entre la France et le Québec. Deux ans plus tard, il ouvre une antenne de cette même association au Québec.

Au mois de novembre 2005, Guy Boulianne devient pendant plus de trois ans l'éditeur en chef des Éditions Mille Poètes. Il y dirige tous les aspects de l'entreprise : développement, marketing, édition, graphisme, conception web et plusieurs autres secteurs[2]. Deux ans plus tard, en 2007, il se remet à l'écriture et publie le récit surréaliste Les Biflides se souviennent ainsi que l'essai historique Le Mont du roi racontant la quête du Saint Graal d'hier à aujourd'hui. Il participe aussi, en 2009, en tant que poète, à l'anthologie française Rêves de Poésie (Les Dossiers d'Aquitaine) en y publiant un poème intitulé Préface aux dirigeants.

Blason de la famille de Bouillanne

En 2003, il est nommé au sein du « Research Board of Advisors » de l'American Biographical Institute (Caroline du Nord, États-Unis) et en 2008, il est accepté au sein de l'« International Biographical Center » à Cambridge, en Angleterre. On le retrouve aussi, au début de sa carrière, comme administrateur au Regroupement des Auteurs-Éditeurs Autonomes et comme concepteur et réalisateur de deux émissions télévisées chez Vidéotron (Écriture d'ici et Plume et pinceau). En 2010, il remporte le Diplôme d'honneur de la francophonie au Concours Europoésie UNICEF en France. Le nom de Guy Boulianne figure d'ailleurs dans le Dictionnaire des poètes d'ici - de 1606 à nos jours paru au Québec aux Éditions Guérin.

Guy Boulianne crée en mars 2009 les Éditions Dédicaces, il est le fondateur et le président directeur-général de cette maison d'édition québécoise. Parmi les auteurs publiés aux Éditions Dédicaces, on retrouve notamment Francine Minville (Le mal dans sa Divinité, C'est ça la vie !, Platon le suricate), Thierry Rollet (Volontaires pour la Mort Noire et autres contes fantastiques, Édith Piaf - Hymne à la môme de la cloche, Les faux amis des écrits vains), Jarl Alé de Basseville (Mon Devoir et My Duty), Jean-Pierre Makosso (Œuvres humaines, Il était une fois… ce jour-là), Colline Hoarau (Notre vie à trois et Sois sage, Reine-May), Jean-François Capelle (La Traque. De Montréal à Katmandou, Ondes de choc. De l'Abitibi à l'Altiplano, Randonnées avec Atropos. D'outre-mer à outre-tombe, Ressac. Dans l'Empire du Milieu, Des plages de Dunkerque aux rives de la Loire) et Jean-Louis Riguet (La vie en archives d'un petit gars, Augustin, ma Bataille de Loigny, Aristide, la butte meurtrie - Vauquois 1914-1918, André dans le tumulte de 39-45).

En 2011, Guy Boulianne crée le Bottin international des professionnels du livre, un réseau social spécialisé s'adressant à ceux qui souhaitent établir des contacts sérieux avec le milieu des professionnels de l'édition. Trois ans plus tard, il contribue à la fondation des Editions Dedicaces dans l'état du Delaware, aux États-Unis, afin d'apporter de l'expansion à la maison d'édition au sein du milieu littéraire anglo-saxon. On y retrouve notamment les auteurs Carol Margaret Tetlow (Out of Practice, Faith Hope and Clarity, Too Close For Comfort, Spoilt For Choice, Change of Mind), Geza Tatrallyay (For the Children), CB Barrie (Only Fate Is Written, The Odessa Bride, Good Vibrations), Farzana Moon (Poet Emperor of the last of the Moghuls, The Moghul Exile, The Moghul Hedonist) et Carlos Rubio (Forgotten Objects, Dancing with Ghosts).

Le 21 janvier 2016, Guy Boulianne crée le Royaume de Nova Francia[3], une micronation québécoise axée sur l'histoire, les arts et la culture.[4]. En mars 2017, il fonde le Mouvement républicain du Québec, une organisation sans but lucratif québécoise ayant pour objectif principal de former un consensus politique global pour faire de la province de Québec un pays souverain et indépendant.

Il signe régulièrement sur le web des articles traitant du métier d'éditeur, du métier d'auteur et de tout ce qui peut unir ces deux parties, ainsi que des articles à caractère historique, généalogique et socio-politique.

Œuvre

Livres – Recueils

  • 1983 : Avant-propos d'un prince fou (recueil de poésie).
  • 1987 : La bataille des saints (recueil de poésie).
  • 1996 : Acacia (recueil collectif).
  • 2007 : Les Biflides se souviennent (récit).
  • 2007 : Le Mont du roi (essai historique).
  • 2009 : Anthologie Rêves de Poésie (recueil collectif).
  • 2016 : Le Prince Fou (série de volumes).

Prix et Distinctions

  • 2010 : Diplôme d'honneur de la francophonie au Concours Europoésie UNICEF 2010 (France).
  • 2005 : Son nom figure dans le « Dictionnaire des poètes d'ici, de 1606 à nos jours » (éditions Guérin, Québec).
  • 2003 : Nommé au sein du « Research Board of Advisors » de l'American Biographical Institute (Caroline du Nord, USA).

Notes et références

  1. Jacob Fletcher - Guy Boulianne : Un artiste, un éditeur, un auteur, et un entrepreneur à l'image de Yaacov Gorsd, Atelier des médias (RFI), 19 juin 2016.
  2. Raz Godelnik : An inteview with Guy Boulianne of Mille Poetes editions, a new partner of Eco-Libris (États-Unis, 20 octobre 2008).
  3. Radio Nacional Moriel, Argentine. Entrevue avec Guy Boulianne (26 mars 2016).
  4. The Startup Societies Foundation, États-Unis. Entrevue avec Guy Boulianne (25 août 2016)

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Cet article « Guy Boulianne » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).