Bretagne Écologie

Aller à la navigation Aller à la recherche

Bretagne Écologie
Fichier:Bretagnecologie2.png
Logotype officiel.
Présentation
Fondation
Siège Mézières-sur-Couesnon (Ille-et-Vilaine)
Positionnement Gauche à centre gauche
Idéologie Progressisme
Politique écologique[1]
Fédéralisme européen
Altermondialisme
Régionalisme
Affiliation française Europe Écologie Les Verts
Affiliation européenne Parti vert européen
Site web bretagneecologie.bzh
Représentation
Maires bretons
1  /  1440
Conseillers régionaux
1  /  83

Bretagne Écologie est un parti politique[2] régional écologiste créé le à l'occasion des élections régionales de 2010 en Bretagne. Il a eu jusqu'à six élus régionaux, siégeant dans la majorité régionale.

Histoire

En , d'anciens élus verts et écologistes non-encartés s'allient pour créer Bretagne Écologie. En tant que régionalistes, ils contestent la ligne d'autonomie au premier tour pour les régionales de 2010, imposée partout par Europe Écologie.

En , ils signent un accord avec Jean-Yves Le Drian, président socialiste du Conseil régional de Bretagne. Cet accord leur permet d'avoir six élus dont une vice-présidente Marie-Pierre Rouger, qui obtient la charge des lycées et de la qualité du bâti[3].

Fin , trois élus (Daniel Cueff, Haude Le Guen et Dominique Ramard) décident de ne plus adhérer à l'association en raison d'un désaccord majeur à savoir la centrale au gaz du Finistère qui ne figurait pas dans l'accord programmatique signé et que l'association Bretagne Écologie a toujours contesté fondamentalement. Les exclus évoquent ces désaccords et dénoncent des postures idéologiques [4]. Ils continuent cependant de siéger au sein du groupe « Bretagne Écologie » au conseil régional.

Anne Camus rejoint en 2014 le Front démocrate, écologique et social créé par Jean-Luc Bennahmias et quitte donc l'association, tout en restant membre du groupe[5].

Lors des élections départementales de 2015, BÉ s'allie au Front de gauche dans le Canton de Fougères-1[6].

Lors des régionales de 2015, le parti s'allie à EÉLV et rejoint la liste menée par René Louail. Elle obtient 6,5% mais Jean-Yves Le Drian refusant la fusion, le parti disparaît du conseil régional.

Élus durant la mandature 2010-2015

  • Émile Bihan (Finistère)[7] ;
  • Marie-Pierre Rouger (Ille-et-Vilaine), ancienne conseillère régionale verte, vice-présidente du Conseil régional et co-présidente du parti.

Départ en cours de mandat

Notes et références

  1. (en) Wolfram Nordsieck, « France », sur parties-and-elections.eu (consulté le ).
  2. « Statuts | bretagne-ecologie.org », sur www.bretagne-ecologie.org (consulté le )
  3. Pour les deux paragraphes voir site de France Politique.
  4. « Bretagne Écologie. Trois élus régionaux exclus de l'association », Le Télégramme, 23 décembre 2011
  5. « Front Démocrate - La fédération de Bretagne lancée à Quimper », Le Télégramme, février 2015.
  6. « Élections départementales. Les candidats Front de Gauche et Bretagne Écologie », Chronique républicaine, 20 février 2015.
  7. Pour tous les élus Portraits sur le site de Bretagne écologie, consultés en février 2015.

Voir aussi

Article connexe

Lien externe

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail de la politique française
  • Portail de la Bretagne
  • Portail de l’écologie politique