Encyclopédie Wikimonde

Christophe Courtin

Aller à : navigation, rechercher
Christophe Courtin
Christophe Courtin, CEO Courtin Investment
Naissance (42 ans)
Nationalité Française
Profession
Formation
Maîtrise d'Informatique de Gestion, Master en Management de Projet

Christophe Courtin est un entrepreneur et un Business Angel français né le . Il est le CEO de Courtin Investment après avoir été le CEO du Groupe Santiane qu'il a fondé en 2006 et revendu en 2015.

Activités entrepreneuriales

Titulaire d’une Maîtrise d’Informatique de Gestion et d’un Master de Management de Projet, Christophe Courtin fonde à l’âge de 20 ans une société de e-learning pour les étudiants en classes préparatoires. Il crée ensuite Best-price.fr, un site de vente en ligne sur le modèle de Cdiscount qu'il revendra en 2002. En 2003, il quitte la région parisienne pour Nice où il a pour projet d’ouvrir des franchises du meilleur glacier de la côte d’Azur mais entre par hasard dans l’assurance où il exerce pendant deux ans en tant que profession libérale.

Au cours de ces années de "terrain", il flaire le potentiel d'internet et des nouvelles technologies[1] qui, appliqués à ce secteur, pourraient selon lui révolutionner la distribution d'assurance. Fort de cette expérience et après un an de recherche et développement, il donne naissance en Juin 2007 à ce qui sera la première version de Santiane.fr, comparateur et courtier en ligne de mutuelles santé.

Santiane.fr est l’un des premiers « pure players » de l’assurance en France[2] : à la différence de ses concurrents, le business model atypique de Santiane repose sur une intégration complète de la chaîne de relation-client, allant de la démarche de comparaison à la souscription du contrat, en passant par une phase de conseil téléphonique. Le site est l'un des premiers du secteur à proposer dès 2010 la signature électronique des contrats[3]. En moins de cinq ans, Santiane.fr est ainsi devenu le sixième courtier français dans le secteur de l'assurance-santé et le premier courtier en ligne sur ce segment de marché[4].

Christophe Courtin entreprend dès 2010 de développer Néoliane, une « start-up dans la start-up » à destination cette fois du marché BtoB. Cette filiale grossiste, véritablement lancée en 2011, a pour vocation de concevoir des produits d'assurance santé et prévoyance en marque blanche, distribués auprès d'un réseau de plus de 2000 courtiers partenaires. En 2014, soit trois ans après sa création, Néoliane réalise en 2014 avec ses 2000 courtiers partenaires 22 M€ de chiffre d'affaires ce qui représente déjà plus de la moitié du chiffre d'affaires global du Groupe Santiane sur cet exercice[5].

Afin de soutenir ses ambitions pour le Groupe Santiane, Christophe Courtin a trouvé l'appui d'investisseurs tels que BNP Paribas Private Equity en 2011 (levée de fonds de 5 M€[6]), puis le fonds d'investissement Sagard en 2013 auprès duquel il réalise une levée de fonds de près de 40 M€[7], soit la seconde plus importante des services Web en France cette année-là[8].

En septembre 2015, Christophe Courtin cédera le Groupe Santiane à BlackFin Capital Partner tout en conservant une part minoritaire significative ainsi qu'une place à son Conseil de Surveillance. A la date de cession, le groupe est composé de 350 collaborateurs environ répartis sur 3 sites (Nice, Paris et Casablanca).

En octobre 2015, Christophe Courtin annonce la création de :

- Courtin Investment, un "fonds d’entrepreneurs" pour financer des start-up avec pour objectif d'en financer trente (30) d'ici 2019, moyennant un investissement unitaire compris entre 50 000 et 1 million d’euros. Il rejoint ainsi les Pierre Kosciusko-Morizet, Geoffroy Roux de Bézieux, Stéphane Treppoz, Marc Simoncini ou encore Xavier Niel qui ont été les pionniers a créé en France un "fond d'entrepreneurs".

- Courtin Real Estate, une société spécialisée en immobilier professionnel et notamment dans l'achat et la restructuration d'immeubles.

Prix et distinctions

  • 2011 : Label « Jeune Entreprise Innovante » décerné par Oseo, pour le caractère innovant de son business-model.
  • 2012 : Prix de l'Entrepreneur Ernst & Young - Catégorie Innovation pour « sa forte expérience métier, ayant su mettre les nouvelles technologies au service d’un vrai besoin « santé » du marché »[9].

Notes et références

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).