Corinne Lellouche

Aller à la navigation Aller à la recherche
Corinne Lellouche
Description de cette image, également commentée ci-après
Corinne Lellouche
Naissance (64 ans)
Paris
Nationalité Française
Activité principale
Journaliste & écrivaine

Corinne Lellouche née le 5 juillet 1959 à Paris est une écrivaine, journaliste et enseignante au Celsa Sorbonne Université.[1]

Elle a fondé avec son mari, poète et écrivain, décédé en 1995, Yves Boullic dit Lou Blic, les Éditions de la rue de l'Ouest, distribution Hachette, qui éditent aujourd'hui la revue Ictus [2].

Biographie

Titulaire d’un Master de Science Politique, Paris 1 Sorbonne et d’un Master de journalisme au Celsa Paris-Sorbonne, elle a été journaliste pour FMagazine [3], premier titre féministe en kiosque, FEMME, ELLE, Cosmopolitan (magazine), Marie-Claire, 7 à Paris, les Dossiers du Canard Enchaîné [4], l’Echo des Savanes[5]. Elle a été cheffe d'édition société et culture, pour le Magazine Tribeca et chef des informations du Magazine LOLA, avec Philippe Pierre Adolphe Philippe Pierre-Adolphe. Elle a été directrice des grandes enquêtes importantes de l'hebdomadaire Infos du Monde avec Stéphane de Rosnay.

Elle a participé en tant que rédactrice en chef à la création de l'hebdo culturel À Nous Paris[6], premier gratuit distribué dans le métro à plus de 500 000ex. Et a conçu l'ensemble de ses hors-série, dont le supplément mode "Tendancieux" réalisé avec Stéphane Brasca (de la revue "de l’air"). [7] Elle a dirigé le magazine DS DS Magazine avant de faire naître, en 2006, avec Jacques Rosselin Jacques Rosselin (fondateur de Courrier International), la télévision locale Paris Cap, nommée aujourd'hui Cap 24 (TNT).

Elle a réalisé en 1994 une interview-scoop du président Jacques Chirac, alors candidat, parue dans le magazine Femmes, et reprise par l'AFP, Le Monde, Le Figaro, Libération, la Presse quotidienne régionale, les radios et les télévisions nationales.

Elle a été journaliste pour FLSignature et pour la revue Caméra.[8]

Télévision

Radio

Musique

  • Autrice pour le label le Maquis avec Philippe Pierre Adolphe Philippe Pierre-Adolphe.
  • Autrice Livret A Man Machine (3 volumes anthologie de la musique électronique)5.
  • Autrice livret Cocktail Molotov (BO de Mai 68).

Édition

Cofondatrice avec son mari Yves Boullic dit Lou Blic, des Éditions de la rue de l’Ouest en 1990, distribution Hachette. [9] Leur premier ouvrage publié, Ma vie est une œuvre d’art, [10] fut largement soutenu par la presse, tous médias confondus car l’ouvrage comportait une première en littérature : des annonces publicitaires (non payantes, ce que le public ignorait) de Guerlain, Alain Mikli, Mercedes, la Fondation Cartier pour l’art contemporain [11]. Le succès permit une réédition avec annonces offertes aux associations d’aides à la recherche contre le Sida. Leur second ouvrage, « Il y a moins de monde là-haut »(1991)était un recueil de poésie de Lou Blic. Diffusé sous blister, il était blanc et argent, sans aucune mention puisque le nom de l’auteur devait être gratté comme au tac au tac avant d’être découvert. Là encore, l’AFP d’abord, suivi par l’ensemble des média salua : « les gens grattent pour avoir de l’argent, la poésie, c’est de l’or ». L'ouvrage est aujourd'hui recherché et côté ainsi que le disque 45 tours qu'il comportait, aujourd'hui réédité, Miaou petit minou [12]

Bibliographie

  • Ma vie est une œuvre d'art, éditions de la rue de l’Ouest/Hachette, 1990 [13]
  • Il y a moins de monde là-haut, Lou Blic 1991 éditions de la rue de l’Ouest/Hachette [14]
  • 200 marches (avec Lou Blic), Jacques-Marie Laffont éditeur, 2004 [15] [16]
  • Reine Blanche, JM Laffont, 2010[17] [18]
  • Quitter les mots, éditions Michel de Maule, 2018 [19]

Références


[20] livres BNF
[[archive, 15 décembre 2017]] Alexandra Matile, « "Je n'aime pas la littérature" » [archive], sur 
[21] « Des étudiants et des masques » [archive], sur  [archive], 14 juin 2022
[22]« Les flambeurs du Crédit Lyonnais », Les dossiers du Canard Enchainé, 1997
 [23] Autrice First Corinne Lellouche », FirstLux Mag, 22 mai 2016 
[24] ARTICLE ERRONNE : Marie Gobin, « Les écrivains corrompus par la pub? », L'express, 1er novembre 2001
[25] Libération, 31 mars 2005 ITV Corinne Lellouche mini mai 68
[26]BNF Ma vie est une œuvre d'art, ed. de la rue de l'Ouest/Hachette 1990
[27] Reine Blanche Exigence littérature 2009
[28] Psychologie Magazine 16/11/2006 Ce que je garde de lui, Corinne Lellouche la Dépèche
[29] Lou Blic Minéralité
[30] Reine Blanche Femme Actuelle, 2008
[31] Fastncurious 2012 archives
[32] DS Magazine N°73, juin 2003 Rédactrice en chef Corinne Lellouche
[33] Salon du livre 2017, écrire experise 
[34] Prix des Nouvelles du Celsa Paris-Sorbonne
[] Nouvelles Celsa, Corinne Lellouche, Olivier Aïm, Jean-Bernard Pouy 
[35] Conférence Quitter les mots Sorbonne, 2017
[36] Des étudiants et des masques, 14      juin 2022, Paris-Sorbonne

Lien externe

[37]

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail de la presse écrite