Emilio Mortini

Aller à la navigation Aller à la recherche
Emilio Mortini

Emilio Mortini est un artiste sculpteur franco-italien né le à Neuilly-sur-Seine[1],[2].

Biographie

Né d’un père violoniste et d’une mère danseuse d’opéra, il se passionne très jeune pour l’art.

Sa jeunesse est partagée entre Paris et New York.

Il commence à peindre et sculpter vers l'âge de dix-huit ans, période durant laquelle il s’installe deux ans à New York. La première exposition d’Emilio Mortini a eu lieu à New York en 1994, quand une sélection de ses sculptures a été incluse dans une exposition collective à la galerie Red Grooms City. L’année suivante, il présente sa première exposition personnelle à la Judson Gallery, à New York.[réf. nécessaire]

En l’espace de trois ans, entre 1995 et 1997, il produit près de 500 œuvres. En 1998, le collectionneur et marchand d'art Allan stone lui achète une centaine d’œuvres. Allan Stone lui demande une certaine exclusivité sur sa production et expose certaine de ses œuvres au sein de sa galerie dans l'upper East side[3]. Il participe à la contreculture et au mouvement artistique à Soho.[réf. nécessaire]

Emilio Mortini utilise principalement des matériaux contemporains comme la résine et l’aluminium, mais également le marbre, la pierre et le bronze[4]

Emilio Mortini participe à de nombreuses expositions comme la FIAC de Paris ou celle de Monaco[5].

Sa carrière est par la suite ralentie à partir de 2010 à la suite, entre autres, de soucis de santé, et différentes addictions aux drogues psychotropes.[réf. nécessaire]

Références

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 193 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).