Georges Caussanel

Aller à la navigation Aller à la recherche
Georges Caussanel

Georges Caussanel, né le à Lacourt-Saint-Pierre (Tarn-et-Garonne) et mort pour la France le , est un résistant français.

Biographie

Georges CAUSSANEL 1957

Connu sous le pseudonyme de « Mickey », il s’est engagé dans la Résistance en , à l’âge de 16 ans. Il commença à travailler à la propagande et aux renseignements avec Cabrit, dit « Cassan », qui recevait les ordres de Duplan, dit « Colonel Nil ». Ensuite, il amena Guiral, dit Gavarni, puis Daumier qui était magistrat et qui devint un des chefs de la résistance départementale. Il continua son action dans le renseignement simultanément pour le S.R des MUR, comme agent P2 (chargé de mission de 3e classe), pour le 2e bureau de l’Armée secrète (AS) et aussi pour le NAP et comme agent de liaison entre ces organismes et les maquis. Il s’engagea dans la France libre en [1].

Il a été décoré de la Légion d’honneur à titre militaire, Croix de guerre avec palme, médaille de la Résistance et médaille de la France libre au cours de la cérémonie du à Montauban avec la belle citation suivante :

« Nous sommes heureux de publier cette très belle citation qui a fait l'objet de la remise de la Légion d'honneur à Mr le lieutenant Caussanel qui a eu les honneurs de cette émouvante remise de décorations, pour avoir été cité quatre fois : "Caussanel (Georges, Raymond) patriote ardent, enthousiaste et désintéressé, entré dans la Résistance dès août 1940, sollicite les tâches les plus périlleuses ; agent P2 et sous lieutenant F.F.C (Forces Françaises Combattantes) a gravement compromis sa santé dans l'accomplissement du devoir[2]. Atteint de tuberculose pulmonaire, par suite des privations et des fatigues du combat clandestin, n'a ralenti son action et commencé à recevoir des soins qu'à la libération. Mutilé et pensionné à 100 %, il demeure aussi enthousiaste dans son patriotisme."[3] »

Hommage

Il était aussi titulaire de la Croix du combattant volontaire de la Résistance et de la Croix du combattant volontaire 39-45[4].

Une rue de Montauban porte son nom[5].

Liens externes

Notes et références

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail de la Résistance française
  • Portail de Tarn-et-Garonne