Encyclopédie Wikimonde

Grégoire Fraty

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 121 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value). Grégoire Fraty, né le , est un des citoyens tirés au sort pour la Convention Citoyenne pour le Climat[1]. Il est le fondateur de l'association « Les 150 »[2] et en est le premier co-président[3].

Il est également l'auteur de l'ouvrage Moi Citoyen, la Convention Citoyenne pour le Climat vue de l'intérieur[4] aux éditions First.

Biographie

Débuts & formation

Fils d'une mère Sage-Femme et d'un père DRH[5], Grégoire Fraty grandit dans les Yvelines, avant de partir vivre en Normandie, dans le Calvados[6].

Titulaire d'une licence d'Histoire et d'un master en Études Européennes et Relations Internationales, il est actuellement Secrétaire Générale de la Fédération Nationale des UROF[7].

Convention Citoyenne

Grégoire Fraty est un des 150 citoyens tirés au sort pour participer à la Convention Citoyenne pour le Climat[5].

Il participe notamment au travaux au sein du groupe 'Se loger'[7] et travaille également sur le sujet de la Constitution Française[8] et de sa modification de son article 1[9] afin d'y ajouter la phrase suivante : « La République garantit la préservation de la biodiversité, de l’environnement et lutte contre le dérèglement climatique. »[10]. C'est d'ailleurs lui qui a demandé à Emmanuel Macron, au nom de la Convention Citoyenne, d'avoir un référendum sur cette modification constitutionnelle[11] et qui l'a obtenu.

Durant la Convention, il fait partie des profils suivi par Naruna Kaplan, pour un documentaire d'Arte[12] principalement autour de son engagement pour la modification constitutionnelle.

L'association « Les 150 »

À la suite des 9 mois de Convention Citoyenne, il fonde l'association « Les 150 » qui regroupe jusqu'à 130 citoyens de la Convention Citoyenne pour le Climat : « C’est la fin de la convention citoyenne pour le climat, mais pas la fin des 150. »[13].

Engagé au sein de l'association « Les 150 », Grégoire Fraty continue de porter les 149 mesures de la Convention Citoyenne, que ce soit au niveau politique[14] ou au sein des territoires[15]. Au côté des autres membres de l'association 'les 150, il accompagne ainsi le projet de loi 'Climat et Résilience' lors de sa rédaction par le Gouvernement[16], mais également lors de son examen par l'Assemblée Nationale[17] et le Sénat[18].

À ce titre, il participe à de nombreuses auditions, pour défendre notamment le Référendum Constitutionnel : « On veut ce coup de pied aux fesses démocratique. »[18].

Engagement politique

Grégoire Fraty annonce réfléchir à un engagement politique[19],[10], notamment au niveau des élections régionales de 2021[20].

Il s'engage ainsi sur la liste de Laurent Bonnaterre, Normandie Terre d'Avenir[21],[22].

Engagement associatif

Courant 2021, Grégoire Fraty rejoint l'équipe de la Convention des Entreprises pour le Climat[23] qui réunit 150 chefs d'entreprises, sur le même modèle que la Convention Citoyenne. A travers ce nouveau projet, Grégoire Fraty espère ainsi que le "monde économique" puisse également entrainer le politique vers la transition climatique[24],[25].

Vie privée

Il est marié et a un enfant[5].

Publications

  • Moi Citoyen, en collaboration avec O. Khayat, First, 2021

Notes et références

  1. « Grégoire participe à la convention citoyenne pour le Climat : "on se rend compte de l'urgence" », sur France 3 Normandie, (consulté le )
  2. Léa Dubost, « "On ne va pas s'arrêter là", le bilan de Grégoire Fraty, membre de la Convention citoyenne pour le climat », sur France Bleu, (consulté le )
  3. « Grégoire Fraty : Co-président de l’association des 150 pour le climat (Caen) » Accès payant, sur Paris-Normandie, (consulté le )
  4. « Livre France - «Moi, citoyen», de Grégoire Fraty », sur RFI, (consulté le )
  5. 5,0, 5,1 et 5,2 Grégoire FRATY, Moi citoyen, L'aventure de la Convention citoyenne pour le climat vue de l'intérieur: L'aventure de la convention citoyenne pour le climat vue de l'intérieur, edi8, (ISBN 978-2-412-06908-0) [lire en ligne (page consultée le 2021-04-12)] 
  6. Charlotte Hautin, « Calvados. Convention climat : clap de fin pour Grégoire Fraty et les 149 autres citoyens », sur tendanceouest.com, (consulté le )
  7. 7,0 et 7,1 Nicolas Deguerry, « Les propositions formation de la convention citoyenne pour le climat », sur Centre Inffo, (consulté le )
  8. Élodie Dardenne, « PORTRAIT. Convention citoyenne pour le climat : Grégoire Fraty, un Normand passé au vert », sur Ouest-france.fr, (consulté le )
  9. Julien Leprovost, « Grégoire Fraty, un des 150 membres de la Convention Citoyenne pour le Climat à propos de l’annonce du référendum sur le climat : « un bon signal tant démocratique que climatique » », sur GoodPlanet mag', (consulté le )
  10. 10,0 et 10,1 Dinah Cohen, « Figure de la Convention citoyenne pour le climat, Grégoire Fraty a écrit les coulisses de l’expérience » Accès payant, sur lefigaro.fr, (consulté le )
  11. Elodie Dardenne, « Grégoire Fraty (Calvados) a posé LA question sur le référendum à Emmanuel Macron », sur Ouest-france.fr,
  12. Naruna Kaplan De Macedo, « Convention citoyenne - Démocratie en construction », sur ARTE, (consulté le )
  13. Rémi Barroux et Audrey Garric, « Après la convention pour le climat, les 150 citoyens impliqués souhaitent se regrouper dans une association », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  14. Laure Equy et photo Albert Facelly, « Grégoire Fraty, le temps qu’il faut » Accès limité, sur Libération, (consulté le )
  15. Victor Guillaud, « Grégoire Fraty représente les Calvadosiens à la convention citoyenne pour le climat » Accès payant, sur Ouest-france.fr,
  16. Grégoire Sauvage, « Convention citoyenne pour le climat : les participants entre espoir et déception », sur France 24, (consulté le )
  17. Béatrice Bouniol, « Convention climat, le difficile accouchement du projet de loi », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le )
  18. 18,0 et 18,1 Héléna Berkaoui, « Climat dans la Constitution : « On veut ce coup de pied aux fesses démocratique », plaide Grégoire Fraty », sur Public Senat, (consulté le )
  19. « Europe1. Convention Citoyenne pour le Climat : "ça m'a donné envie de m'engager", assure Grégoire Fraty », sur youtube.com, (consulté le )
  20. « Grégoire Fraty : Co-président de l’association des 150 pour le climat (Caen) » Accès payant, sur Paris-Normandie, (consulté le )
  21. Dinah Cohen, « Régionales: Grégoire Fraty, membre de la Convention citoyenne pour le climat, s'engage avec LREM en Normandie », sur Lemonde.fr,
  22. Celia Caradec, « Un membre de la convention citoyenne sur le climat s'engage », sur Tendanceouest.com,
  23. Marine Lamoureux, « Après celle des citoyens, une « Convention des entreprises pour le climat » », sur la-croix.com,
  24. Margaux Lacroux, « «Il faut revoir notre business model» : après la Convention citoyenne, celle des entreprises pour le climat », sur Liberation.fr,
  25. Remy Barroux, « Une convention pour le climat réunit 150 patrons, déterminés à trouver un nouveau modèle économique », sur lemonde.fr,

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).