Encyclopédie Wikimonde

Pierre Toulouse

Aller à : navigation, rechercher

Pierre Toulouse, né à Cahors au début du XXe siècle, mort dans les années 1970, est un artiste et caricaturiste français.

Son père, Émile Jean-Marie Toulouse, est architecte [1].

Sa fille, Philomène Toulouse, est une actrice de cinéma[2].

Biographie

Pierre Toulouse vit à Paris durant les « Années folles » et avant la Seconde Guerre mondiale. Il y exerce ses talents de dessinateur et de caricaturiste. Il s'installe ensuite à Saint-Cirq-Lapopie (Lot) où il réside une partie de l'année, ainsi qu'à Cahors.

Pierre Toulouse est lié à des artistes et des poètes qui, comme lui, ont établi leur résidence secondaire dans ce village, comme André Breton, Paul Paquereau ou Pierre Daura.

Notes et références

  1. Né à Mende (Lozère) en 1860, et mort en 1927 à Cahors. Cet ancien élève de l'École des beaux-arts de Paris de 1883 à 1888 est nommé architecte départemental du Lot en 1897. Il réalise de nombreux bâtiments publics dans ce département entre 1905 et 1911 : groupes scolaires d'Albas, de Douelle, de Gignac, de Laramière, de Livernon, de Montcléra ; mairie-école de Grézels ; mairie-poste de Saint-Vincent-Rives-d'Olt ; mairie de Soturac ; de 1897 à 1909 : écoles de Berganty, Catus, Cazals, Mechmont, Goudou, Puyjourdes, Moussac, Lherm, Marminiac, Pern, Limogne, Varaire. Il construit des châteaux : Ladevèze, Pechpeyroux, Blazac, Féral, Cuzals ; et aussi de belles demeures à Cahors : maisons Calmette, 1899 ; maison Bouchet, 1900-1901 ; maison Cornaire, 1900-1910, maison Nespoulous, 1905-1909 ; hôtel Terminus. Il construit nombre d'églises et de presbytères, reconstruit des maisons de congrégations religieuses et des clochers (source : Ghislaine Legrand, in Bulletin de la Société des études du Lot, 3e fascicule, 2002.)
  2. Née à Saint-Cirq-Lapopie (Lot) le 9 janvier 1939. Philomène Toulouse tourne, en 1964, dans un film international à sketches de Hiromichi Horikawa, Roman Polanski, Ugo Gregoretti et Claude Chabrol, Les Plus Belles Escroqueries du Monde[1]. Elle joue dans le sketch intitulé L'homme qui vendit la Tour Eiffel de Claude Chabrol sur un scénario de Paul Gégauff, avec Francis Blanche, Sacha Briquet, Jean-Pierre Cassel, Catherine Deneuve, Jean-Louis Maury, Henri Attal, Marcel Gassouk, Dominique Zardi, Pierre Arland, André Letourneur, André Stanislas, Gilbert Denoyan. Le 2 avril 1970, elle participe sur la 2e chaîne de l'ORTF à une émission de Michèle Arnaud, Un jour à Saint-Cirq-Lapopie. Dans cette émission, Michel Ruhl, comédien, dit Nadja d'André Breton ; Julien Clerc chante « Si tu reviens » et « La Californie », Patrick Abrial interprète « L'amour fou » et « Chanson pour Marie », Georges Chelon chante « Tu sais », Jean-Jacques Debout et Chantal Goya chantent « Galaxie », Georges Moustaki chante « C'est trop tard » et » Le Temps de vivre »… Philomène Toulouse se marie le 25 octobre 1975 à Saint-Cirq-Lapopie avec Pierre d'Alcantara-Charles-Marie d'Arenberg, né le 20 février 1949 et devient princesse d'Arenberg. Leur fille Marie, Gabrielle Charlotte, princesse d'Arenberg, est née en 1977.

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).