Encyclopédie Wikimonde

Tekover

Aller à : navigation, rechercher
Tekover
Logo de l’association
Cadre
Forme juridique Association loi 1901 à but non lucratif
But Démocratisation des musiques électroniques
Zone d’influence Drapeau de l'Europe Europe
Fondation
Fondation 7 juin 2007 (officiellement)
Fondateur Lionel Bennes, Adrien Mogenet, Régis Blanchard, Greg, Matthieu Arrighi
Identité
Siège 9 rue du général de Larminat, 94 000 Créteil
Président Antoine Legrand
Méthode Organisation d'émissions de radio, soirées
Financement Interne, soirées
Membres 22
Site web www.tekover.net

Tekover (ou anciennement Tekover DJ Team) est une association loi de 1901, à but non lucratif, dont l'objet est la promotion et la démocratisation des musiques électroniques plutôt alternatives. L'objectif est de sensibiliser les français à la variété et la qualité musicale qu'il existe dans ce domaine. Fondée en 2005, et officiellement déclarée en préfecture en 2007, l'association a fait ses débuts en tant que "DJ Team" qui officiait par le biais de différentes petites soirées en discothèques sur le territoire français, de 2005 à 2006.

Historique

2005 Rencontre des 5 membres fondateurs. Création de la "Tekover DJ Team", association de fait.
2006 Agrandissement de l'équipe, début d'une communauté.
2007 Déclaration en préfecture, développement de l'aspect communautaire. Première soirée "Tekover'load".
2008 Élargissement des activités, adaptation aux courants musicaux.

La « Tekover DJ Team » (2005 - 2006)

2005, la genèse

Rencontre des 5 membres fondateurs. 5 DJ's ayant 5 styles bien différents : Jumpstyle / Hardstyle, Hardcore, Dance / Makina / Poky et Trance / Hardtrance. Ensemble ils fondent "Tekover DJ Team", association de fait, non déclarée. Un simple site vitrine recense les soirées et les sessions de démonstrations (demo ou maquette). L'objectif : se produire dans un maximum de discothèques en France afin de brasser les styles électroniques.

Le climat : En 2005, les discothèques françaises étaient très largement dominées par la House et le R&B. Les grosses soirées hollandaises telles que la Qlimax ou les Sensation n'étaient alors pas très connues dans l'hexagone. Les styles musicaux que voulait défendre l'association étaient relativement présents au sein des free-parties, et évidemment d'autres associations existaient pour faire vivre cette culture. L'objectif de Tekover n'était pas seulement de prendre part au sein de ce qui existait déjà, mais bien de développer cette culture "alternative" en fédérant le plus grand nombre d'amateurs, et de faire ainsi en sorte que la scène française puisse continuer à s'épanouir suffisamment pour assurer un renouvellement des mentalités et une qualité croissante des soirées et productions musicales.

2006, une communauté

L'association s'étend et devient plus communautaire. L'apparition du forum[1] permet à chacun d'échanger ses points de vue, de laisser des impressions sur les soirées passées. Les soirées en discothèques continuent, et ce qui était la "DJ Team" deviendra petit à petit une vraie association passant par la même occasion de 5 à 20 membres actifs. La première soirée rassemblant l'intégralité des membres fondateurs a lieu le 31 octobre 2006 dans une discothèque près d'Albi, où l'association a eu l'occasion de mélanger sonorités typiques du Nord et du Sud pendant une même soirée. Le public ne sera pas resté indifférent face à ce mélange peu habituel dans la région.

De «Tekover DJ Team» vers «Tekover» (2007 - 2008)

2007, l'officialisation

L'aspect communautaire continue de se développer. Le forum[1] prend de l'importance et devient un véritable moteur. Recensant les dernières nouveautés en termes de sorties vinyls / CD ainsi que les soirées ayant lieu aux quatre coins de la France, il permet de promouvoir de nouveaux styles musicaux plus rapidement, notamment auprès des jeunes. Afin d'exister juridiquement et de faciliter certaines démarches, l'association Tekover est finalement officiellement déclarée à la préfecture de Créteil (Varl De Marne), le 7 juin 2007.

Pour fêter ce nouveau départ a lieu la première édition de la Tekover'load, première soirée intégralement organisée par l'association dans une petite salle perdue du Loir-et-Cher. À côté de cela se lance l'émission Tekover Trance Session, tenue par Slaash, sur la webradio Paris One[2]

2008, l'élargissement

Après une petite phase de stand-by, la vie de l'asociation reprend de plus belle. La situation musicale est différente de 2005, certains styles comme le Hardstyle et le Hardcore (via le Gabber) ont énormément progressé en France. D'autres styles, comme la Trance, sont dénués d'actualité digne de ce nom, du moins une actualité toute différente de 2005. C'est pour ces raisons que l'association décide de recadrer son champ d'application. Tekover se cantonnera aux musiques électroniques "underground", tout en prônant la qualité musicale et non forcément l'accessibilité.

Malgré ce recadrage musical, les activités s'élargissent grandement. Tekover prend part à différentes émissions de radio de renommée, notamment sur Hard.Fm (Pays-Bas), Vibration.Fm (Suisse) par le biais de The Lawbreaker, dont les sets côtoient alors ceux de The Viper, Neophyte ou d'autres noms de la scène hollandaise comme Noisecontrollers. Des concours relativement originaux sont mis en place, des partenariats sont noués, et les soirées sont sur le point de reprendre de plus belle.

Disques et titres sortis par les membres

  • Xavireg[3] : If I Had A Chance (Remember Records - 2007)
  • Eddy J[4] - Duel Of The Fates E.P. (Bit Music - 2007)
  • Slaash - Armonia E.P. (Trance4M8 - 2007)
  • Xavireg[3] : Brighter Day (Freneti-K Records - 2008)
  • Slaash - Crysalis E.P. (Trance4M8 - 2008)
  • Onix[5] : Plusieurs sorties avec DGX (Ego Records)

Environnement concurrentiel

Le monde des associations de promotion des musiques électroniques est devenu très concurrentiel entre 2007 et 2008. Preuve que la démocratisation des styles musicaux représentés par l'association est bien en cours. La position de Tekover est de continuer à faire preuve de transparence, de faire jouer la concurrence pour mener à bien son objectif : le développement de courants musicaux nouveaux, en continuant de conserver une qualité musicale constante.

Les DJ, producteurs et membres de Tekover

  • A6-Bross (Lionel Bennes, membre fondateur, premier président)
  • The Doctor (Adrien Mogenet, membre fondateur, premier et actuel secrétaire)
  • Xavireg[3] (Régis Blanchard, membre fondateur, premier secrétaire)
  • Greg (membre fondateur)
  • Slaash (Matthieu Arrighi, membre fondateur)
  • Ant31 (Antoine Legrand, actuel président)
  • Farfadette (Johanna Royo, actuelle secrétaire)
  • Richard (membre d'honneur, fournisseur de services)
  • Onix (membre de DGX)
  • The Lawbreaker (Vibration108.cH,Di.FM usa,Hard.fm Holland,Live4vibez Uk / Fusion Records Holland ))
  • X-Core
  • Apophis
  • Scooter
  • Youya
  • Eddy.J [4]
  • DJ Executor (Imperium Bass)
  • Yoyo (Noisetank)
  • Hoover
  • El Diablo
  • Koxx

Direction des relations externes

  • Responsable événements et partenariats web : Johanna Royo

Voir aussi

Liens internes

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 Forum officiel Tekover Erreur de référence : Balise <ref> non valide ; le nom « Forum » est défini plusieurs fois avec des contenus différents
  2. Site officiel de Paris One
  3. 3,0, 3,1 et 3,2 Page Discogs Xavireg
  4. 4,0 et 4,1 Page Discogs Eddy J
  5. Page Discogs Onix

Sources

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).