Encyclopédie Wikimonde

Stéphane Auvray-Nauroy

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Stéphane Auvray-Nauroy est un comédien, metteur en scène et un pédagogue de théâtre français.

Formation

Après des études en Lettres Supérieures à Lyon en 19821984, il vient se former à l’Art dramatique à l’École LEDA dirigée par Yves Pignot en 1984‐1986.

Comédien

Au théâtre, il travaille sous la direction de Stéfane Andrie-Delille (SusnHerbert Achternbusch) 1986, Frédéric Aspisi (À bas le bonheur de Frédéric Aspisi, Le cœur noir de Frédéric Aspisi et Stéphane Auvray‐Nauroy) 1994, Géraldine Bourgue (SOS‐SMB‐SDF création collective) 1995, Laurent Brethome (On purge bébé de Georges Feydeau) 2010, Guillaume Clayssen (À la grecque dʹaprès des textes de Platon et de Nietzsche) 2000, Frédéric Constant (La désillusion création collective) 1992, Paul‐Emmanuel Dubois (Du haut du ciel de Paul‐ Emmanuel Dubois) 1994, Michel Fau (La désillusion création collective) 1992, Pierre Guillois (Roméo et Juliette de William Shakespeare, La fête de Pierre Guillois)1994 et 1996, Xavier Hollebecq (Judith dʹaprès Le livre de Judith) 1999, Philippe Honoré (Après la pluie le beau temps dʹaprès la Comtesse de Ségur, Les imparfaits dʹaprès des textes dʹAndré Gide et de Marcel Proust, La déploration de Eugène Durif) 1988, 1990, 1991, Julien Kosellek (La nuit des rois de William Shakespeare, Le dindon de Georges Feydeau, Germania mort à Berlin dʹHeiner Müller, Le roi sʹamuse de Victor Hugo, Roméo et Juliette de William Shakespeare, Push Up de Roland Schimmelpfennig, Le songe d'une nuit d'été de William Shakespeare, Le Dragon d'or de Roland Schimmelpfenning) 2000, 2006, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, , Sandrine Lanno (Troisième masque le visage dʹaprès Jean‐Michel Rabeux), Thierry Lavat (Pique‐nique au bord du Styx de Jean et Jacqueline Recoing), Jean Macqueron (La reine écartelée de Christian Siméon, Lʹandrocée de Christian Siméon, Brèves scènes de crime dʹaprès James Ellroy), Fabienne Maitre (Le dernier souper de Léonard de Peter Barnes), Mathieu Mullier-Griffiths (Cube de Mathieu Mullier-Griffiths), Cédric Orain (La nuit des rois de William Shakespeare), Yves Pignot (Il nʹy a plus dʹAurore de Jean‐Claude Brisville), Jean‐Michel Rabeux (L'homosexuel la difficulté de sʹexprimer de Copi, Mais nʹte promène donc pas toute nue de Georges Feydeau), Sylvie Reteuna (Phèdre pauvre folle dʹaprès Jean Racine et Eugène Durif), Eram Sobhani (Alladine et Palomides de Maurice Maeterlinck, Une petite douleur de Harold Pinter, Le roi de la tour du grand horloge de William Butler Yeats, Léonce et Léna de Georg Büchner, Eva Peron de Copi), ), Olivier Tchang-Tchong (L'amour caresse les pendus//Cassandre d'Olivier Tchang-Tchong), Muriel Vernet (Gibiers du temps de Didier-Georges Gabily, Celui qui ne sait plus parler qu'il chante, Mangeront-ils de Victor Hugo)…

Cinéma

Il a travaillé sous la direction d'Yvan Attal (Ma femme est une actrice), Vincent Dietschy (Julie est amoureuse), Vital Philippot (Le Secret de l'isoloir) et Paul Anthony Mille en 2017

Auteur/Metteur en scène

Il a écrit et mis en scène :

  • Divagations (1987, Espace Kiron)
  • PiafCocteau les Voix Humaines (1988, Festival d’Avignon)
  • La Femme Abandonnée d’après Balzac (1990, 18 Théâtre)
  • Il est trop tard (1993, 18 Théâtre)
  • Curiosité du Mal d’après Musset (1994, Instituts français d’Innsbrück, Vienne et Bratislava)
  • La Morsure de la Chair (1999, Manège de La Roche-sur-Yon et Studio Théâtre de Nantes)
  • Le Cœur Noir en collaboration avec Frédéric Aspisi (1999, Saint-Denis)
  • Mourir de Plaisir en collaboration avec David Kammenos, Dimitri Capitain et Tito Gonzales (2006, Festival 30/30 Bordeaux)
  • Le Désir Singulier en collaboration avec Selim Clayssen (2006, L'étoile du nord festival A court de formes, repris en 2007 dans le cadre du festival ON n’arrête pas le théâtre).
  • La Voix de Samuel Beckett (forme brève) (2008, Festival A court de formes, L'étoile du nord)
  • Du je au jeu (2008, Théâtre des Teintureries‐Lausanne et L'étoile du nord)
  • Ce qui peut coûter la tête à quelqu’un (2009, Festival A court de formes, L'étoile du nord)
  • Le Jeu de massacre (2009, Théâtre de Vidy‐Lausanne, L'étoile du nord, Internationales Theater de Francfort)
  • Je suis trop vivant et les larmes sont proches en collaboration avec Sophie Sire et Olav Benestvedt (2010, Festival A court de formes, L'étoile du nord)
  • La Voix de Samuel Beckett (forme longue) (2011, Festival On nʹarrête pas le théâtre, L'étoile du nord)
  • Comme si les ruines ne nous avaient rien appris en collaboration avec Mathieu Mullier‐Griffiths (2012, Festival On nʹarrête pas le théâtre, L'étoile du nord)
  • Utopies ! (2013, Le Tricycle de Grenoble, Théâtre des Ateliers de Lyon, Festival On n'arrête pas le théâtre à Paris)

Metteur en scène

Il a mis en scène :

  • Phèdre de Jean Racine (1992, 18 Théâtre)
  • Le Livre de la Pauvreté et de la Mort de Rainer Maria Rilke (1997, Manège de la Roche/Yon)
  • Maison d’Arrêt d’Edward Bond (2001, Cours Florent)
  • Le Roi s’amuse de Victor Hugo en collaboration avec Julien Kosellek (2002, Théâtre du Marais)
  • L’Homme assis dans le Couloir de Marguerite Duras en collaboration avec Bernadette Gaillard (2005, Manège de la Roche/Yon et L'étoile du nord)
  • On purge bébé de Georges Feydeau (2008, Festival On n’arrête pas le théâtre, L'étoile du nord)
  • Hamlet (Acte I) de William Shakespeare (2012, Festival A court de formes, L'étoile du nord)
  • Le Monte-plats d'Harold Pinter (2015, Etoile du Nord)
  • Une Visite Inopportune de Copi (2016, Etoile du Nord)
  • On purge bébé de Georges Feydeau (2017, Festival On n'arrête pas le théâtre, L'étoile du nord)
  • La voix de Samuel Beckett de Stéphane Auvray-Nauroy (2017 Festival On n'arrête pas le théâtre, L'étoile du nord)

Il a assisté Jean Macqueron à sa mise en scène de Rosencrantz et Guildenstern sont morts de Tom Stoppard (1991, 18 Théâtre) et Eric Vigner à la dramaturgie de sa mise en scène de Marion de Lorme de Victor Hugo (1998, Théâtre de la Ville).

Écrivain

Il a publié :

  • La Voix de Samuel Beckett aux Éditions Séguier/Archimbaud en 2006
  • Piaf /Duras Le Chant d’amour le plus violent que je connaisse en 2007 aux Éditions Séguier/Archimbaud.

Pédagogie

Il enseigne ou a enseigné :

  • au Cours Florent de 1993 à 2003,
  • à l’ENMAD de La Roche sur Yon de 1995 à 1999,
  • au Conservatoire de Grenoble de 2000 à 2006, et depuis 2010,
  • au Conservatoire Municipal du 16° arrdt de Paris de 2001 à 2008,
  • au Lycée Galillée de Combs la Ville aux Terminales Option Théâtre en 2005,
  • au Conservatoire de Lyon depuis 2006,
  • à l’École du Théâtre des Teintureries de Lausanne de 2006 à 2012,
  • à l’École Supérieure d’Art Dramatique de Paris en 2008,
  • Il intervient au CNSAD de Paris en mai 2008.
  • Il co‐dirige l’Atelier Théâtral de Création, atelier de formation de l’acteur de 2005 à 2008.
  • Il crée et dirige L’École Auvray-Nauroy depuis septembre 2008[1].

Divers

Il collabore auprès de Claude Régy à trois conférences : Femmes et Littérature[2] (2004, Château de Grignan), L’Écriture et le Jeu de l’Acteur (2005, Maison de la Culture de Grenoble) et Autour dʹOde Maritime (2010, Maison de la Culture de Grenoble), ainsi qu’auprès de Jean‐Michel Rabeux et Claude Degliame sur Le lien entre l’acteur et le metteur en scène (2008, Théâtre de l’Étoile du Nord, Paris)

Il a été exposé à l'exposition Piaf à la BNF François Mitterrand à l'occasion du centenaire de la naissance d' Edith Piaf en 2015.

Il participe au groupe de recherche Créanet-Arts et Nouvelles Technologies de France-Telecom en 2000

Notes et références

  1. Telerama [1]
  2. vidéo [2]

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).