Chloé Gaboriaux

Aller à la navigation Aller à la recherche
Chloé Gaboriaux
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Nationalité
Française
Formation
Institut d'études politiques de Paris (doctorat et habilitation à diriger des recherches)
Activité
Politiste, sociologue
Autres informations
A travaillé pour
Dir. de thèse

Chloé Gaboriaux est une politiste française.

Parcours scolaire et universitaire

Diplômée de l'Institut d'études politiques de Paris, Chloé Gaboriaux est agrégée de lettres modernes et titulaire d'une thèse de doctorat en Science politique[1]. Sa thèse, qu'elle soutient à l'Institut d'Étude Politique de Paris en 2008 sous la direction du politiste Lucien Jaume est intitulée "Le paysan français, un enjeu idéologique au XIXe siècle : perspectives françaises et perspectives sur la France"[2]. Maîtresse de conférence à l'Institut d'études politiques de Lyon, elle obtient en 2020 une habilitation à diriger des recherches auprès de l'Institut d'Étude Politique de Paris[3].

Enseignement et recherche

Chloé Gaboriaux est chargée des cours et séminaires suivants à l'Institut d'Étude Politique de Lyon[4] :

  • Sociologie Politique.
  • Sociologie historique de l'État.
  • Clivages sociopolitiques et système politique en France et en Europe.
  • Analyser les discours politiques.

Chercheuse du Laboratoire Triangle[3] et chercheuse associées au Centre de recherches politiques de Sciences Po[5], ses recherches portent entre autres sur la socio-histoire de l'État, le républicanisme, les idéologies et discours politiques, les associations et la société civile[4].

Par ailleurs, Chloé Gaboriaux dirige la revue Mots. Les Langages du politique[3].

Interventions publiques

Publications

Ouvrages

  • Gaboriaux, Chloé. L’intérêt général en partage. La reconnaissance d’utilité publique des associations en République (1870-1914). Presses de Sciences Po, 2023
  • Gaboriaux, Chloé et Skornicki, Arnault, dir., Vers une histoire sociale des idées politiques, Lille, Presses universitaires du Septentrion, 2017, 322 p.[6],[7]
  • Gaboriaux, Chloé. La République en quête de citoyens. Les républicains français face au bonapartisme rural (1848-1880). Presses de Sciences Po, 2010[8],[9]

Références

  1. « Chloé Gaboriaux », sur sciencespo.fr (consulté le ).
  2. « Les mobilisations des femmes Afghanes nées et socialisées en Iran après la révolution de 1979. », sur theses.fr (consulté le ).
  3. 3,0 3,1 et 3,2 « Gaboriaux, Chloé - Triangle », sur ens-lyon.fr (consulté le ).
  4. 4,0 et 4,1 https://www.sciencespo-lyon.fr/en/node/4456
  5. « Chercheurs associés », sur sciencespo.fr (consulté le ).
  6. Antoine Aubert, « Gaboriaux (Chloé) et Skornicki (Arnault), dir., Vers une histoire sociale des idées politiques, Lille, Presses universitaires du Septentrion, 2017, 322 p. », Politix, vol. 2023/1, no 141,‎ , p. 209-216 (DOI 10.3917/pox.141.0209, lire en ligne Accès payant)
  7. Ariane Revel, « Chloé GABORIAUX et Arnaud SKORNICKI (dir.), Vers une histoire sociale des idées politiques, Villeneuve-d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion, 2017, 319 p. », Langage et société, vol. 2019/2, no 167,‎ , p. 204-207 (DOI 10.3917/ls.167.0204, lire en ligne Accès libre)
  8. Laurent Le Gall, « Gaboriaux (Chloé) – La République en quête de citoyens. Les républicains français face au bonapartisme rural (1848-1880). – Paris, Presses de Sciences Po, 2010 (Fait politique). 368 p. Bibliogr. Index », Revue française de science politique, vol. Vol. 61, nos 2011/3,‎ , p. 144-149 (DOI 10.3917/rfsp.613.0554, lire en ligne Accès payant)
  9. Fabien Gaveau, « Chloé Gaboriaux, La République en quête de citoyens. Les Républicains français face au bonapartisme rural (1848-1880) », Études rurales, no 189,‎ (DOI 10.4000/etudesrurales.9658, lire en ligne Accès libre)

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail de la politique française