Encyclopédie Wikimonde

Citoyen des Rues International

Aller à : navigation, rechercher

Créée en 2006, Citoyen des Rues International (CDRI) soutient des initiatives locales en faveur des enfants des rues et des enfants vulnérables. Association à but non lucratif, apolitique et non confessionnelle, elle adhère aux principes édités par la Déclaration des Droits de l'Enfant de 1959, ainsi que la Convention Internationale des Droits de l'Enfant de 1989.

Histoire

L'association Citoyen des Rues International a été fondée en 2006 pour aider les enfants des rues en Sibérie (Russie). L'association s'est progressivement développée et étendue à d'autres pays et y a accompagné des foyers réinsérant des enfants des rues dans le respect de leur culture[1]. CDRI intervient via des centres d'accueil limités à une vingtaine d'enfants, en privilégiant un accompagnement personnalisé et un suivi éducatif adapté à chaque jeune. L'association Citoyen des Rues International réinsère les enfants progressivement dans leur société et les accompagne dans un projet correspondant à leurs aspirations[2].

En 2014, ce sont 1506 enfants qui ont été soutenus par l'association[3].

Zones d'intervention

Maroc

Citoyen des Rues Maroc (CDR Maroc) mène de nombreuses actions de protection, éducation et de formation professionnelle. Les membres bénévoles sont issus du milieu social étudiant et de l'association des médiateurs de Fès. CDR Maroc est responsable du centre d'accueil de jour "Al Karama" à Sidi Boujida (Fès) en partenariat avec CDRI[4].

Pérou

Depuis 1999, Niños del Rio vient en aide aux enfants des rues de Lima où des centaines d'enfants vivent complètement livrés à eux-mêmes[5]. Ils ont fui leur foyer (violence, pauvreté, familles recomposées...) pour trouver refuge dans la rue, loin de chez eux, et sont souvent regroupés dans différentes zones de Lima, parfois dans les égouts, dans des conditions d'hygiène catastrophiques[6].

Niños del Rio va au contact des jeunes dans la rue via de multiples maraudes, durant lesquelles des relations de confiance avec les enfants des rues sont établies[7]. Grâce à cette relation certains jeunes peuvent bénéficier d'un suivi médical et social. Cette relation peut évoluer lorsque les jeunes se sentent prêts à entamer une démarche de réinsertion, qui commence à la Casa Taller, centre d'accueil de jour de l'association, et qui peut évoluer vers un hébergement dans l'un des deux centres d'accueil de nuit. Les jeunes y ont accès à des activités socio-éducatives et des formations professionnelles[8].

Guinée - Conakry

Citoyen des Rues Guinée vient en aide aux enfants du quartier de la Cimenterie, dans le commune de Dubreka. L'équipe de bénévoles locaux organise des maraudes au sein du quartier depuis plusieurs années. Ces enfants, s'ils le souhaitent, peuvent ensuite venir au foyer de l'association, ce qui constitue une première étape dans leur réinsertion[9].

Le Foyer de l'Espoir constitue une passerelle entre la société et les enfants des rues du quartier, qui y sont reçus et écoutés. L'équipe de Citoyen des Rues Guinée met également l'accent sur la prévention et la sensibilisation (droits de l'enfant, risques du virus Ebola et VIH...)[10].

Bénin

Le partenariat entre Citoyen des Rues Bénin et Citoyen des Rues et Citoyen des Rues International a permis d'ouvrir le premier foyer d'accueil de jour pour les enfants du quartier Zongo de Cotonou. Au sein du foyer, des jeunes de 8 à 17 ans sont suivis et accompagnés individuellement par les bénévoles de l'association. Le foyer permet aux enfants des rues d'établir un projet de vie avec différentes étapes de resocialisation (confiance en l'adulte, santé, hygiène, activités éducatives formelles et non formelles, formation professionnelle pour les plus de 15 ans)[11]. Un programme de réinsertion à travers les activités sportives, en partenariat avec Rugby Pour Tous Bénin, a été également initié[12].

Niger

Depuis 2008, Citoyen des Rues Niger agit afin d'apporter une aide aux enfants des rues de Niamey et de favoriser leur réinsertion sociale. L'équipe locale mène un travail de prévention auprès du grand public et met en place des programmes de sensibilisation sur la question des enfants des rues auprès des autorités. Un parcours d'insertion, jalonné de plusieurs dispositifs complémentaire et progressifs, a été mis en place par l'association[13].

Liens externes

Notes et références

  1. « Historique de Citoyen des Rues International », sur Citoyen des Rues International (consulté le 7 avril 2016)
  2. Journal en ligne Sans A, Interview du coordinateur Actions et Sensibilisation de CDRI, Fabiola Dor, 16 avril 2015 http://www.sans-a.org/
  3. Rapport d’activités 2014 Citoyen des Rues International http://fr.calameo.com/read/0042335466184b3851cd0
  4. « CITOYEN DES RUES au Maroc - CITOYEN DES RUES », sur CITOYEN DES RUES (consulté le 4 mai 2016)
  5. (en) Talinay Strehl, « Street-Working and Street-Living Children in Peru: Conditions and Current Interventions », Foundation for International Research on Working Children (IREWOC),‎ (lire en ligne)
  6. Igor FLORES GUEVARA, « “Ser niño en el Perú: pobreza, enfermedad y riesgo social” », Paediátrica, no Vol. 3,‎ (lire en ligne)
  7. « Notre Mission - Enfants du Rio », sur http://www.enfantsdurio.org/fr/index.php (consulté le 7 avril 2016)
  8. (es) « Los niños del río », La Républica, Pérou,‎ (lire en ligne)
  9. Bah Mamadou, « Citoyen des rues, dans la rue ! », Le Lynx, no 1031,‎ (lire en ligne)
  10. Rapport d'activités de Citoyen des Rues International, 2014, p.10, http://fr.calameo.com/read/0042335466184b3851cd0
  11. « Au Bénin, rencontre avec les enfants des rues », http://www.tv5monde.com/,‎ (lire en ligne)
  12. « Rugby pour tous Bénin », sur http://rugbypourtous.org/ (consulté le 7 avril 2016)
  13. « Ne laissons pas l'avenir dormir dans la rue », La jeunesse du Niger,‎ (lire en ligne)

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).