Jacques Beyster

Aller à la navigation Aller à la recherche
Jacques Beyster
Jacques Beyster en 1956.
Nom de naissance Jack Henry James Besther
Naissance
New York, États-Unis
Nationalité

Drapeau de la France Française Drapeau du Royaume-Uni Britannique

Drapeau des États-Unis Américaine (depuis 1972)
Décès (à 71 ans)
Paris, France
Profession Producteur Acteur
Films notables Le Corniaud
La Grande Vadrouille
Le Cerveau
Site internet http://jacques-beyster.webnode.fr/

Jack Besther ou Jacques Beyster (en version francisée), né à New York le et mort à Paris le [1], est un producteur de cinéma franco-britannique et américain à partir de 1972.

Biographie

Sa famille est originaire de France mais s'installe avant la Première Guerre mondiale au Royaume-Uni pour des raisons économiques, puis sous l'avancée de l'armée allemande en 1940, la famille Beyster surnommé Besther en Anglais, se réfugie au États-Unis à New York. Henry Beyster (1917-1983), son père, est propriétaire d'une société de production One Production Company créée en 1934 à Londres, puis exportée aux États-Unis. Il produit plusieurs films américains avec notamment le célèbre Charlie Chaplin. Sa société disparaît à fin de la guerre, en raison de difficultés financières. De l’union de Henry et de Flore Brunesel (1922-2014) naissent trois enfants : Anne, née en 1941 à New York, Jacques puis James né en 1947 à Boynes dans le Loiret. La famille Beyster retourne s’installer en France après la Seconde Guerre mondiale.

Dès le milieu des années 1950, Jacques Beyster travaille en tant que producteur, pour Les Films Corona, les Films 13 ainsi que d’autres sociétés... Son nom est très peu cité, préférant nommer au générique de films la société de production, bien que sa participation constitue un point clé des financements de certains des films dans les années 1960.

Il produit quelques-uns des grands classiques du cinéma français : Le Corniaud, La Grande Vadrouille, Le Cerveau, Le Retour du Grand Blond, Les Sous-doués, etc[2].

Dans les années 1990 il est moins présent.

Il produit son dernier film en 2005, il s'agit de Brice de Nice avec Jean Dujardin.

Jacques Beyster meurt le 17 février 2015 d’une crise cardiaque, il est enterré aux côtés de ses parents à Fontainebleau en Seine-et-Marne.

Vie privée

Il rencontre sa femme Lise Fournier (née en 1949) en avril 1969. En 1972, naît son premier fils Éric Beyster, acteur puis gendarme, et en 1977 sa fille Emma Beyster, qui travaille dans des musées. Son petit-fils Marvin est aussi comédien, il a figuré dans les films Taxi 4 en 2007 (joueur de foot poussin)[3] et Babysitting de Philippe Lacheau en 2014 (enfant à la fête foraine)[4].

Filmographie

Producteur

Acteur

Références

  1. « Décès de Jacques Beyster - Death of Jack Besther :: Jacques-beyster », Jacques-beyster,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  2. « Jacques Beyster », sur IMDb (consulté le ).
  3. Gérard Krawczyk, Frédéric Diefenthal et Bernard Farcy, Taxi 4, [lire en ligne (page consultée le 2018-02-21)] 
  4. Babysitting (2014) [lire en ligne (page consultée le 2018-02-21)] 

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 193 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).