Baptiste Marchais

Aller à la navigation Aller à la recherche

Baptiste Marchais
Informations
Nom de naissance Jean-Baptiste Déodati
Disciplines Développé couché
Période d'activité depuis 2013
Nationalité Français
Naissance (30 ans)
Lieu de naissance Paris
Taille 1,69 m
Poids ~100 kg
Surnom Baptiste Marchais
Club World Powerlifting Congress France
Records
• Détenteur du record français avec 235 kg (2019)

Baptiste Marchais, né le à Paris, est un militant politique, champion international de développé couché et coach sportif français.

À partir d'août 2020, il gagne en célébrité sur YouTube en tant que vidéaste Web et influenceur d'extrême droite.

Biographie

Jeunesse

Baptiste Marchais naît Jean-Baptiste Déodati le à Paris, selon la direction du renseignement. Il est le fils d'une enseignante de français et d'un pâtissier, et il grandit dans le Val-d'Oise[1],[2].

Entre 2010 et 2013, Déodati est un sympathisant des Jeunesses nationalistes révolutionnaires (JNR), groupe nationaliste révolutionnaire de Serge Ayoub. Surnommé « Petit Bat » ou « Patapouf », Déodati est fiché avec d'autres membres des JNR. En 2014, des photographies le présente comme un ancien membre des Kop of Boulogne (KoB), collectif de supporters du Paris Saint-Germain noyauté par l'extrême droite[1].

Carrière sportive

Déodati fait d'abord de la boxe et commence à se muscler sur les conseils de son kinésithérapeute. En 2013, il entame une carrière de sportif de haut niveau dans le développé couché (en anglais bench press). Durant les championnats de 2016, il est notamment sponsorisé par la marque Babtou solide fondée par Loïk Le Priol, ancien militaire et membre du Groupe union défense (GUD)[1]. En 2019, son coach est Didier Michelon[3].

Sous le pseudonyme de Baptiste Marchais, il est cinq fois champion sur sept compétitions nationales et internationales. Son record personnel de 235 kg soulevés fait de lui le champion national dans cette discipline en France[4]. Il indique sur son site Internet avoir été coaché par Josh Bryant, grand spécialiste de la discipline résidant à Fort Worth, au Texas[5].

Médiatisation

En , Marchais est invité sur le plateau de Touche pas à mon poste ! (TPMP), émission de Cyril Hanouna. Présenté comme « sportif de haut niveau et amateur de viande », il acquiert une bonne image par son attitude calme face à la militante antispéciste Solveig Halloin, dont la prestation est jugée plus « fantasque »[1].

Vie au Texas

En conséquence de la défaite d'Éric Zemmour à l'élection présidentielle française de 2022, Baptiste Marchais annonce émigrer au Texas[6].

Création de contenu

Baptiste Marchais

Informations
Genre Politique · Musculation · Chasse · Gastronomie
Nombre d'abonnés 279 000 (janvier 2023)
Autres activités Auteur, coach sportif
Site internet www.benchncigars.com
Chaîne BENCH&CIGARS
Chaîne(s) secondaire(s) BaptisteNTX

Profitant de la popularité suite à son passage à TPMP, la chaine YouTube de Marchais est ouverte en et gagne en notoriété rapidement. Elle commence à se politiser à la fin de la même année, lorsque Marchais invite le militant d'extrême-droite Papacito à son troisième « repas de seigneur ». Il rencontre d'autres personnalité français aux opinions similaires : le dessinateur Camille Marsault, le youtubeur Le Raptor, ou encore l'essayiste et ancien militant Front national Julien Rochedy[1]. La marque nationaliste Terre de France a plusieurs fois sponsorisé les vidéos de Marchais[7].

Bannissement du Swiss Gun Center

En , Marchais tourne le premier épisode de « Café cartouche » au centre de tir genevois Swiss Gun Center. Il est accompagné de son caméraman et de l'ancienne porte-parole de Génération identitaire, Thaïs d’Escufon. Bien qu'une enquête ait été faite, le responsable du centre n'a réalisé que plus tard l'identité du vidéaste et de ses compagnons. Marchais diffuse la vidéo, ce malgré une demande orale du centre de ne pas le faire. Elle est visualisée 350 000 fois avant que les démarches du centre aboutissent pour la faire retirer, et le centre assure avoir banni le vidéaste et ses compagnons[8]. La vidéo est cependant toujours en ligne[9].

Positionnement politique

Idéologie

Marchais refuse de se définir comme un militant mais revendique être « patriote » promoteur de traditions françaises (chasse, gastronomie, armes à feu). Accélérationniste, virilisme et catholique intégriste sédévacantiste, Marchais est adepte du « grand remplacement », et il affiche sont hostilité au mouvement LGBT, aux migrants venant en France et à l'islam[1],[10]. Selon Marchais, même « si [l'extrême-droite] remportait la présidentielle, le Système nous empêcherait de façon dictatoriale d’arriver au pouvoir »[1].

Amateur de l'histoire de France, Marchais en a une vision jugée fantasmée par le journaliste Thibault Barle[11].

Soutien à Éric Zemmour en 2022

Pour l'élection présidentielle française de 2022, Marchais soutient Éric Zemmour[12],[13]. Dans une vidéo rediffusant son live en juin 2022, Marchais explique qu'une collaboration avec le candidat était prévue, mais que son équipe politique (qui l'avait plébiscité) l'a écarté par la suite en raison de sa radicalité trop importante[14].

Baptiste Marchais est extrêmement déçu de sa défaite, et comme d'autres personnalités d'extrême-droite qui le soutenaient, il « appelle les vrais Français à partir, tout simplement à quitter ce pays. Ou […] essayez de vivre au maximum en autarcie » en attendant le Grand Soir[6].

Affaire judiciaire

Le , Alice Cordier, présidente du Collectif Némésis, dépose plainte contre Baptiste Marchais pour « violences volontaires ». Le 4 décembre, au pub Saint-Michel à Paris vers 23 h 30, Cordier aurait « fait une crise » à Marchais. Fatigué et énervé, il l'a menace d'une gifle si elle ne cesse pas. Marchais reconnaît son geste tout en affirmant que c'est une « petit claque », ce que Cordier et d'autres témoins démentent[15]. Le 6 décembre, Marchais accuse dans une vidéo Alice Cordier de diffamation depuis des mois. Dans une vidéo YouTube le lendemain, la présidente de Némésis contredit ces affirmations et accuse Marchais de lui nuire depuis longtemps pour des affaires privées, comme en ayant tenté d'empêcher un partenariat entre elle et une marque à laquelle Marchais est aussi associée[16].

Ouvrages

  • Instinct primaire, éditions Hétairie,  .

Références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 1,5 et 1,6 Maxime Macé, Pierre Plottu et Yann Castanier, « Baptiste Marchais, le youtubeur faf vu chez Hanouna », sur StreetPress (consulté le )
  2. « Viande, digestif et extrême droite : bienvenue dans la « mangeosphère » », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. Sandrine, « ITW Baptiste Marchais - Benchpress », sur WPC France, (consulté le )
  4. « Baptiste Marchais », sur Open power lifting (consulté le )
  5. https://www.benchncigars.com/ : « J’ai la chance d’être moi-même coaché par Josh Bryant, qui est reconnu comme étant le plus grand spécialiste mondial en développé couché. Je suis parti de nombreuses fois me former auprès de lui à Forth Worth dans l’état du Texas (USA) aux techniques de coaching et d’apprentissage de la force athlétique et du développé couché. Ce qui me permet aujourd’hui d’apporter ces connaissances et ce regard de spécialiste en France. »
  6. 6,0 et 6,1 Vincent Bresson, « À l'extrême droite, l'extrême tentation de l'expatriation », sur Slate, (consulté le )
  7. Lucas Chedeville, « Ces marques qui sponsorisent la fachosphère », sur StreetPress (consulté le )
  8. « Nationalistes français virés d’un centre de tir genevois », sur 20 minutes, (consulté le )
  9. BENCH&CIGARS, « CAFÉ CARTOUCHE #1 - THAÏS D'ESCUFON DÉCOUVRE LE CALIBRE 12 (et elle adore!!) », (consulté le )
  10. Nicolas Kirkitadze, « Un influenceur de la fachosphère massacre des bébés sangliers à l'arme de guerre », sur Mediapart (consulté le )
  11. Thibault Barle, « Pourquoi la fachosphère adore le Moyen Âge », sur Slate, (consulté le )
  12. « « J’aime sa radicalité, le fait qu’il clive » : la jeune garde d’Eric Zemmour », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  13. Bertrand Mallen, « Présidentielle 2022 : d'un premier tour à l'autre, l'irrésistible montée de l'extrême-droite en Centre-Val de Loire », sur France 3 Centre-Val de Loire (consulté le )
  14. Vincent Bresson, « Les influenceurs politiques : pourquoi tant de radicalité ? », sur Le Journal du dimanche (consulté le )
  15. Paul Conge, « Enquête ouverte pour "violences volontaires" contre le youtubeur d’extrême droite Baptiste Marchais », sur Marianne, (consulté le )
  16. Aziz Zemouri, « Rififi chez les identitaires : le parquet ouvre une enquête pour violences », sur Le Point, (consulté le )

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail de la politique française
  • Portail du nationalisme
  • Portail d’Internet
  • Portail de la musculation