Encyclopédie Wikimonde

Centredumonde

Aller à : navigation, rechercher
Centredumonde
Centredumonde en janvier 2012
Informations générales
Activité principale auteur-compositeur-interprète
Genre musical Chanson française
Instruments Guitare, claviers,
Années actives Depuis 1994

Centredumonde, de son vrai nom Joseph Bertrand, est un auteur-compositeur-interprète et écrivain né le 31 juillet 1975 à Saint-Germain-en-Laye. Il a notamment publié deux disques sur le label Les Tartines, salués par Les Inrockuptibles, écrit un roman noir édité par l'Invertébré et donné une centaine de concerts au sein de diverses formations confidentielles. Il vit actuellement à Vincennes.

Biographie

Joseph Bertrand est né le 31 juillet 1975 à Saint-Germain en Laye. Il a grandi en Bretagne, entre Morbihan et Finistère.

A Concarneau il joue dans ses premiers groupes de rock, avant de s'installer à Brest pour suivre des études d'Histoire. C'est lors de cette période qu'il connaît une intense période de créativité, écrivant un roman noir (Rien[1]) publié par la maison d'édition associative L'Invertébré, participant à des fanzines, etsurtout composant des dizaines de chansons, qui seront diffusées sous forme de cassettes audio.

L'ouvrage 40 Ans de Rock à Brest[2], édité en 2005 par La Blanche Production, évoque le bouillonnement de ces années brestoises.

Seul, ou en groupe, il joue en première partie d'artistes tels que Mathieu Malon, Superflu, Sylvain Vanot, Françoiz Breut, Herman Düne, Expérience, As Dragon, Red, Miossec et Nouvelle Vague.

Ses influences sont variées, elles plongent aussi bien dans la littérature (Fernando Pessoa, Dostoïevski, Georges Hyvernaud) que dans le rock (The Velvet Underground, Sonic Youth, Pavement).

Depuis quelques années, Joseph réside en Île de France. 2012 marque la sortie du Renégat, un recueil de dix chansons composées lors d'un exil de six mois à Verdun.

Débuts

Saint-Exupéry (1994-1997)

Si le tout premier groupe de Joseph fut Curtis Is Dead (en référence à Ian Curtis, le chanteur de Joy Division), c'est en formant Saint-Exupéry, avec son ami Marc Demaison, qu'il se mit plus sérieusement à la composition. Trois maquettes, une dizaine de concerts et des participations à des compilations publiées par des microlabels, Here Comes The Summer[3] (Spacepills Shiny Convention - Brest), Palazzo (Pâte à Modeler - Rennes) et Sécotine (Argonaute - Nancy), illustrent le parcours du duo.

Jacques Atomique (1997-2000)

Fichier:Jacques Atomique.jpg
Jacques Atomique (1999)

En été 1997, Saint-Exupéry devient Jacques Atomique (en référence à une toile du peintre américain Edward Hopper) et enregistre sa première maquette, avec l'aide de Rowen Berrou, l'actuel batteur de Electric Bazar Cie.

En quatre ans d'existence, Jacques Atomique intégrera un second guitariste - Raphael Delourme -, une section ryhtmique - Marc Le Guillou, David Schrub - et un clavier - Axel De Châteauthierry -, enregistrera trois disques vinyles (deux sur le label brestois Les Tartines et un pour le single club d'Acétone Records[4], un label de Tours, qui publie entre autres Piano Magic et RPM Quigley) et participera à la compilation CD Zoéphile[5] (Z&Zoé[6], Toulouse). Les critiques seront bonnes (Magic (magazine), Abus Dangereux[7], Newcomer, Les Inrockuptibles) et permettront au groupe de jouer hors de Bretagne, entre autres au festival Pop Sur La Ville, à Limoges.

Néanmoins, les chemins des membres du groupe finiront par diverger, et en 2000 Jacques Atomique se sépare.

Curtis et Porridge (1995-1998)

En parralèle, Joseph intègre Curtis en 1995, en tant que second guitariste. Il s'agit du groupe de son frère cadet, Simon. Après quelques concerts, Curtis change de batteur et se mue en Porridge. Le son devient plus carré, et le chant, en anglais, permet à Simon de se concentrer sur les mélodies. Les influences vont de Radiohead aux Pixies.

Porridge enregistre une maquette au Centre de Création Musicale de Brest et tourne jusqu'au départ du batteur, en décembre 1998. Le groupe aura participé aux sélections du Printemps de Bourges et ouvert, entre autres, pour les Juanitos.

Dans la foulée, Simon Bertrand s'est installé à Londres et continue de composer, sous le nom de The Callstore. Un album est prévu courant 2012 sur le label Talitres.

Centredumonde (1997-2012)

Fichier:Moustache et mandoline!.jpg
Moustache et Mandoline, 2004

Tout en jouant au sein de Porridge et de Jacques Atomique - où il écrivait une bonne partie du répertoire -, Joseph compose des chansons naturalistes et spontanées.

En été 1997, Joseph enregistre sa première maquette sour le pseudonyme de Centredumonde, obtenant une critique encourageante du magazine Magic (magazine).

Néanmoins, Yann Le Lay, responsable du label Les Tartines, lui propose fin 1997 d'enregistrer un 45-tours, qui sortira l'année suivante, récoltant de bons échos dans la presse.

Joseph effectue à cette époque ses premiers concerts, en duo avec David Schrub (basse), sous le nom de Centredumonde, avec les premières parties de Herman Düne au Palais des Congrès de Perros-Guirec, le 6 juin 2000, et au Vauban, à Brest, le 6 octobre 2000.

La formation s'étoffe en fonction des représentations, avec l'appoint ponctuel de Marc Le Guillou (batterie), Patrice Coum (claviers) et Benjamin Charrier (guitare), le deuxième frère de Joseph.

Centredumonde se produit en première partie de Françoiz Breut le 31 janvier 2001, au Vauban à Brest, donne un concert au Bastringue, à Lannion, le 9 février 2001, participe au festival Panoramas, à Morlaix, le 15 février 2001, puis aux Douches Electriques, à Brest en mai.

Au printemps 2001, Les Tartines publie le premier CD de Centredumonde, qui fera l'objet d'un showcase à Dialogues Music, à Brest.

Le 21 décembre 2001, Centredumonde ouvre au Vauban pour le groupe Expérience.

Centredumonde participe en juin 2003 au festival Les Courants d'Air, à Brest, avec Red, Dogger et Two Fingers. Ce festival est organisé par le Centre de Création Musicale, dont la vocation principale est le support aux artistes locaux. La fin de l'année est marquée en octobre par un concert en première partie d'AS Dragon et Bikini Machine, et la première partie de Miossec, le 02 novembre.

En 2004, Centredumonde participe au festival Astropolis[8] et joue en première partie de Nouvelle Vague au centre d'art La Passerelle.

Septembre 2004 marque la rupture avec Brest. Pour raisons professionnelles, Joseph s'installe à Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines, et décide de débrancher sa guitare. S'ensuivra un silence long de quelques années, rompu en 2009: il ouvre une page Myspace et met en ligne des nouveaux morceaux.

En parallèle, il répète à Neuilly-Plaisance avec Marc Le Guillou (batterie) et Bertrand Coat (basse). Ces répétitions aboutissent à l'enregistrement d'une maquette de quatre titres, Suppliques silencieuses et regards avachis.

Le 5 juin 2010, le groupe donne un concert aux Héspérides, à Plounéour-Trez, avec Prismo Perfect, No-Pilot et Mnemotechnic[9].

En parallèle, Joseph enregistre trois morceaux avec David Jestin, le chanteur du groupe brestois Mon Automatique.

Régulièrement, Joseph met de nouvelles chansons en ligne. L'une d'entre elles, Dans le ventre des loups, sera chroniquée dans les Inrockuptibles en janvier 2010.

Discographie

Maquettes

Fichier:En concert au Vauban.jpg
Live at Le Vauban, novembre 2003
  • Asilambuland[10] - été 1997 - 6 titres - K7 -
  • Légumumain - décembre 1997 - 10 titres - K7 -
  • Riendanlecrâne - mai 1998 - 7 titres - K7 -
  • Néfatigué - été 1998 - 6 titres - K7 -
  • Nicomonde - été 1998 - 6 titres - K7 -
  • Bonpourlaguerre - automne 1998 - 7 titres - K7 -
  • Panndinspiration - janvier 1999 - 8 titres - K7 -
  • Aucentredupalmier - février 1999 - 6 titres - K7 -
  • Machinàrêver[11] - juin 1999 - 7 titres - K7 -
  • Parler le vent - fin 1999 - 9 titres - K7 -
  • Dieu boit de la Kro - février 2000 - 10 titres - K7 -
  • Heatherland Frigoland - juillet 2000 - 7 titres - K7 -
  • RMInator - octobre 2000 - 8 titres - K7 -
  • Legoudubou - mars 2001 - 7 titres - K7 -
  • Tanpi - juin 2001 - 7 titres - K7 -
  • Je me suicide, ou je vais à la plage? - mai 2002 - 5 titres - CD -
  • (Un peu) les vacances - février 2003 - 5 titres - CD -
  • Le style assis - juin 2003 - 7 titres - CD -
  • Le plus beau jour de la vie n'est jamais venu - novembre 2003 - 9 titres - CD -
  • Le squelette électrique - décembre 2003 - 7 titres - CD -
  • Tout le monde a raison / Tout le monde est chiant - mars 2004 - 8 titres - CD -
  • Sans bouger, assis sur ma chaise, je vais plus vite que toi - avril 2004 - 7 titres - CD -
  • (Sans titre) - juin 2004 - 10 titres - CD -
  • L'homme abattu - 2009 - 11 titres - CD -
  • Suppliques silencieuses et regards avachis - été 2010 - 4 titres - CD -
  • Cette vie sera jusqu'au bout vécue par nous[12] - 20 titres - CD -

Disques

  • Asilambuland[13][14][15] - 45 tours vinyle - Les Tartines, 1998
  • Centredumonde[16] - ep CD - Les Tartines, 2001

Compilations

Compilations personnelles

  • Ivre, nu et fatigué - 1998 - K7 -
  • Bonjour mes amis[17] - 1999 - K7 -
  • La Taille du Schmurtz[18][19][20] - décembre 1999 - K7 -
  • Sommes-nous rivés à nos pas?[21] - 2002 - CD -
  • (Sans titre) - 2003 - CD -
  • (Sans titre)[22] - 2004 - CD -

Participations

  • Tes petits cousins, ils pèsent combien? apparaît en 2000 sur la compilation Démophone #3.
  • Inertes sous mon ventre apparaît en 2003 sur la compilation En Piste #2 éditée par la FNAC de Brest.

Annexes

Notes et références

  1. Joseph Bertrand, Rien, 2000, L'Invertébré Editions, ISBN 2-9514680-0-8 http://bibliographienationale.bnf.fr/Livres/CuM_02.3.H/cadre824-1.html
  2. Olivier Polard, 40 ans de rock à Brest, La Blanche Production, 2005, ISBN 2-9524720-0-9 http://lablancheproduction.free.fr/index.php?module=pagemaster&PAGE_user_op=view_page&PAGE_id=4&MMN_position=4:4
  3. Compilation Here Comes The Summer http://www.discogs.com/Various-Here-Comes-The-Summer/release/1849375
  4. Liste des disques sortis par le label Acétone Records http://www.discogs.com/label/Acetone%20Records
  5. Compilation Zoéphile du label Z&Zoé http://cdtrrracks.com/bid1949323.html
  6. http://www.myspace.com/zandzoe
  7. Site de Abus Dangereux http://www.abusdangereux.net/site/
  8. Programmation Astropolis 2004 http://www.astropolis.org/2004/cdm.htm
  9. Le Télégramme http://www.letelegramme.com/local/finistere-nord/brest/ville/hesperides-cinq-groupes-pour-une-soiree-electro-rock-31-05-2010-938040.php
  10. Magic (magazine), n°16, septembre 1997
  11. Abus Dangereux, n°65, février 2000
  12. Le morceau Dans le ventre des loups est chroniqué dans Les Inrockuptibles en janvier 2010
  13. Mix, n°4, mars 1999
  14. Abus Dangereux, n°59, décembre 1998
  15. Les Inrockuptibles, n°158, juillet 1998
  16. Magic (magazine), n°50, avril 2001
  17. Marie Daubert, Démophone, n°3, avril 2000
  18. Agitato, été 2000
  19. Abus Dangereux, n°666, avril 2000
  20. Magic (magazine, n°38, février 2000
  21. Rock & Folk, avril 2002
  22. Magic (magazine), août/septembre 2004

Articles connexes

Liens externes

  • Page Myspace Centredumonde[1]
  • Un interview sur le site Pas de Scandale [2]

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).