Hope - Heritage of the people's Europe

Aller à la navigation Aller à la recherche

Organisé à partir du réseau de l’IALHI (International Association of Labour History Institutions) la fondation HOPE vise à améliorer l'accès aux collections dans le domaine de l'histoire ouvrière et sociale européenne des XIXe et XXe siècles.

Hope a d’ores et déjà rendu aisément accessibles des collections numérisées et / ou numériques (born digital) via la bibliothèque numérique européenne (Europeana) et via le portail d’histoire ouvrière et sociale. Ces collections recouvrent divers types de document : archives, livres, brochures, dépliants, tracts, journaux, affiches, estampes, dessins, photographies, enregistrements audio, films…et représentent à ce jour 800 000 fichiers.

Les contenus

Ces ressources en histoire sociale couvrent la « famille élargie » des mouvements sociaux et politiques émanant des révolutions en Europe, à commencer par la Révolution française (1789). Cette histoire a ainsi trait aux partis et aux mouvements politiques, aux syndicats, depuis leur apparition jusqu'à nos jours ce qui englobe mouvements républicains et socialistes du XIXe siècle, anarchistes, pacifistes, mouvements et partis socialistes, partis communistes

Qu’ils s’agissent de partis politiques, syndicats, d’organisations non gouvernementales, de militants, ces mouvements sont centrés autour de quelques grandes questions :

- Le travail et les conditions de travail ; l'émancipation de la «classe ouvrière» a été une question centrale de l'histoire européenne des 19e et 20e siècles.

- Les libertés ; la liberté d'expression, d'association, d'opinion politique ont été des combats menés dans de nombreux pays et par de nombreux mouvements sociaux.

- L'égalité des droits.

Ainsi, les collections numériques mises en ligne jusqu’à ce jour dans le cadre de HOPE couvrent environ 200 ans d’histoire européenne et de luttes sociales de la fin du XVIIIème siècle à nos jours : Révolution française, Commune de Paris, origines du mouvement ouvrier, première et deuxième guerre mondiale, Résistance, guerre d’Espagne, unification européenne, fin de la partition Est/Ouest de l’Europe, perestroïka, glasnost, mouvements d'émancipation, migrations, mouvement étudiant, écologie

L’Institut international d’histoire sociale et la Bibliothèque de documentation internationale et contemporaine (BDIC), par exemple, fournissent d’importantes collections sur l'Espagne, l’Europe de l'Est. D'autres institutions, comme la Fondation Mario Soares, fournissent des collections relatives aux anciennes colonies européennes.

Institutions ayant fourni des archives

  • Génériques -histoire et mémoire de l’immigration-, France

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail de l’histoire
  • Portail de la société