Encyclopédie Wikimonde

La Maison indivise

Aller à : navigation, rechercher
Erreur lors de la création de la miniature : Impossible d'enregistrer la vignette sur la destination

C'est un livre dont les textes sont de Michel Sidobre.

La Maison indivise, illustré par Guy Perottet, Bages d'Aude, Les temps d'art graphique, 2005, ISBN 2-9519120-2-1. Livre en prose poétique. La conception graphique et les illustrations en couleur sont dues au peintre moderne Guy Perottet. Les pages reliées en accordéon s'accordent au titre du livre et renvoient à l'indivision.

Indivision de la maison familiale de l'auteur, après la mort de sa mère Aimée dont il parle rapidement dans un texte de Et pourquoi pas Narbonne ?, mais indivision également des sentiments à la veille de quitter cette maison des souvenirs. Le voisinage immédiat de la maison du 3, rue des Vignes Bâties à Narbonne est décrit, le jardin, les souvenirs, le caveau du Cimetière de Cité, le mendiant près de l'église Notre Dame des Champs...

Extrait

Le dieu, près de la maison

Le vent soufflait, je regagnais la maison.

En face de l'église moderne,

Gilles, le mendiant, était assis,

Réfugié au soleil.

Je n'avais pas envie de m'arrêter,

Je me contentai d'un rapide salut

En passant à sa hauteur, sur le trottoir d'en face.

Il me dit quelque chose comme:

" Le Dieu vivant ",

Semblant me montrer

L'église, derrière moi.

En me voyant, interrogatif,

Il répéta et j'entendis enfin :

" Eole, le dieu du vent ! "

Oui, tu as raison Gilles le mendiant,

Eole, le dieu vivant,

Le seul dieu d'ici...

Et tu connaissais son nom...

Où avais-tu appris cela,

Toi, l'homme-mur, l'homme trottoir,

Que beaucoup ne voient pas ?

Article publié sur Wikimonde Plus.