Encyclopédie Wikimonde

Prix du roman gay

Aller à : navigation, rechercher

Le PRIX DU ROMAN GAY a été créé en 2013 à l'initiative des Éditions Du Frigo[1]. Il s'agit de récompenser des romans (déjà édités et diffusés) de langue française originale et appartenant à une littérature d'inspiration homosexuelle masculine.

Depuis 2017, ce prix littéraire est ouvert à tous les pays francophones ou en partie francophones.

Le Prix Du Roman Gay ne se voulant absolument pas ghettoïsant[2], la notoriété, le genre et l'orientation sexuelle (dont l'abstinence) des auteurs ne rentrent évidemment pas en ligne de compte, écrivains avant tout[3].

Les Maisons d’Éditions réputées y participent, bien que les auteur.e.s auto-édité.e.s, en partenariat avec des éditeurs/imprimeurs ou des petits éditeurs indépendants voire alternatifs, soient aussi les bienvenu.e.s, ce concours étant avant tout une initiative visant à favoriser leur VISIBILITÉ, une manière de lutter contre l'homophobie.

Le jury (en France, Belgique, Canada et Suisse pour l'instant) est composé d’écrivains, critiques, blogueurs, blogueuses, lectrices, lecteurs, libraires et éditrices-eurs... LGBT ou non.

La thématique gay (en filigrane ou au centre de l’œuvre, une histoire mettant en scène des personnages homosexuels, assumés ou non, en recherche ou en devenir, qu’ils vivent ou non leur sexualité, premiers ou seconds rôles, attachants ou insupportables, comme les rencontres que nous faisons ou aimerions faire dans la vie…) est certes le critère de sélection mais ce sont bien les qualités littéraires qui sont récompensées.

Outre le Prix du roman gay, sont attribuées des récompenses complémentaires : une "Mention spéciale du Jury", le "Coup de cœur", le "Prix découverte", le "prix du roman court", le "Prix de la romance gay" et "un Prix d'honneur pour l'ensemble de son œuvre", [4]...

Palmarès

  • 2013 : Sébastien Marnier pour Mimi aux Éditions Fayard[5],[6] et Poussière d'homme de David Lelait-Helo aux Éditions Anne Carrière (Mention spéciale du jury), Jaabouq de Hicham Tahir[7],[8] aux Éditions Casa Express, ex æquo avec Le roi du lard de Didier Malhaire[9] aux Éditions Les Tas de Mots (Coups de cœur), Twilight de Lily S. Mist (Prix de la romance gay), Comme un chien de Ji Ro aux Éditions Crach (Prix du roman court).
  • 2014 : Olivier Charneux pour Tant que je serai en vie aux Éditions Grasset[10] et De profond l'amour de Bowen Moon aux Éditions Textes gais (Mention spéciale du jury), Les saisons de l'après de Guy Torrens aux Éditions Publibook (Coup de cœur).
  • 2016 : Daniel Arsand pour Je suis en vie et tu ne m'entends pas aux Éditions Actes Sud[12],[13],[14]et Un ange pour l'été[15] de Michel Bellin (Mention spéciale du jury), Tombe, Victor! de Louis Arjaillès (Coup de cœur), Désordres de Jonathan Gillot[16] aux Éditions Ex Æquo (Prix Découverte), Crime au Kitsch de Hervé Latapie aux Éditions Le Gueuloir[17] (Prix du roman policier gay), HigorJika aka Loïc Le Doeuff (Prix d'honneur pour l'ensemble de son œuvre).
  • 2017 : Didier Malhaire pour Vingt trois zéro cinq aux Éditions Du Chameau[18] et Les vestiges d'Alice de Marc Kiska aux Éditions Tabou[19] (Mention spéciale du jury), La bataille des mouches à feu de Michel Lecorre aux Éditions Unicité (Coup de cœur), Le nouveau messie de François Harray aux Éditions Traverse[20] (Prix Découverte), Liberté... Liberté chérie de Marcel Lourel[21] aux Éditions Ex Æquo (Prix du roman court), Denis-Martin Chabot (Prix d'honneur pour l'ensemble de son œuvre)[22].
  • 2018 : Arthur Cahn pour Les vacances du petit Renard aux Éditions Du Seuil[23] et L'île du Lundi de Philippe Collas et Eric villedary aux Éditions French Pulp[24] (Mention spéciale du jury), Mon père, ma mère et Sheila de Eric Romand aux Éditions Stock (Coup de cœur), Loin de Douala de Max Lobe aux Éditions Zoé (Coup de cœur), Nos années Parallèles de Sébastien Corbin (Prix Découverte), Journal d'une robe noire de H.V. Gavriel aux éditions Milady et Cœur de cible de Thomas Andrew (Prix de la romance gay 2018). Prix du roman court gay : Un tour du monde pour le Refuge de Sébastien Monod, Jeff Keller, Nathaniel Vigouroux, Maxime Meyer, Enzo Daumier, S.M. Gerhard, Jeanne Malysa, Denis-Martin Chabot, Aurore Kopec, Sébastien Avril, Mélanie Tellier, Vincent Koch, Ludovic Zadania, Michel Evanno et Luc Frey aux éditions Textes Gais et NM MASS (Prix d'honneur pour l'ensemble de son œuvre.
  • 2019 : Philippe Joanny pour Comment tout a commencé aux Éditions Grasset (Prix du roman gay)[25] [26], Abdellah Taïa pour La vie lente aux Éditions du Seuil (Mention spéciale du jury), Thomas Raphaël pour J'aime le sexe mais je préfère les pizzas aux Éditions Flammarion (Coup de cœur) et Le Héros et les autres de Antonin Crenn aux Éditions Lunatique, Planètes de Mario Cyr aux Éditions Annika Parance, Le ventre de mes yeux de Anthony McFly, Sobek, confession d’un meurtrier de Michto Rex chez Altramenta, Le salon marocain de Djalil Djezzar aux Éditions Textes gais, Le syndrome de Mendelssohn de Pascal Estève, Retrouver Gabrielle de Jean-Benoît Dumonteix aux Éditions Fauves, La Vénus d’albâtre de Pierre Forni aux Éditions Tautem, Confidences d’un H. de Bakry Diarra aux Éditions Ozecla, Les cendres muettes de Guy Torrens aux Éditions Edilivre, D’autres horizons de Tan Hagmann et Angie Le Gac, En aller simple de Cédric Hermann aux Éditions Cœur de lune, Le cercueil farci de Dieter Moitzi aux Éditions CIPP, Les invertis de Annabel aux Éditions Ex Æquo, Chaud devant de Tom Blade aux Éditions H&O, Entre hommes de Frank du Japon aux Éditions Veuve du poignet, Montgomery Clift, L’enfer du décor de Sébastien Monod aux Éditions Lettmotif, ZAM de Martino Ebale aux Éditions M.E.O., Délices et Infamie de Michel Bellin, Les dires des nuages qui pleurent ou l'histoire de Tayyib et Tahir de Nev’î-zâde Atâyî et Laurent Baudoin aux Éditions Unicité, Sangs-mêlés de Jean-Philippe Fresnoy aux Éditions Publibook et le Prix d'honneur pour l'ensemble de son œuvre à Jean-Paul Tapie aux Éditions H&O et aux Éditions Textes Gais, Prix de la Maison d’Édition aux Éditions Gay Kitsch Camp, Prix du Prix littéraire au Prix Goncourt 1919.



Références

  1. « LES EDITIONS DU FRIGO », sur www.editionsdufrigo.com (consulté le 10 mai 2018)
  2. « Prix LGBT: "Dégoûtants" ou utiles? - Yagg », Yagg,‎ (lire en ligne, consulté le 10 mai 2018)
  3. « Jonathan Gillot reçoit le Prix Découverte du roman gay 2016 », FR3,‎ (lire en ligne, consulté le 10 mai 2018)
  4. « 4e Prix du roman gay - Paris - Garcon Magazine », sur garcon-magazine.com (consulté le 14 mai 2018)
  5. « PRIX DU ROMAN GAY 2013 : « Mimi » de Sébastien Marnier - Fatigay », Fatigay,‎ (lire en ligne, consulté le 10 mai 2018)
  6. Charles De Clercq, « Irréprochable - [CINECURE] », sur www.cinecure.be (consulté le 10 mai 2018)
  7. « Prix de littérature gay: Et le gagnant est Hicham Tahir », fr.le360.ma,‎ (lire en ligne, consulté le 12 mai 2018)
  8. « TV5MONDE : Méditerranée dévoilée », TV5MONDE,‎ (lire en ligne, consulté le 16 mai 2018)
  9. « Didier Malhaire invité de la médiathèque », Ouest-France.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 12 mai 2018)
  10. « «Tant que je serai en vie» d'Olivier Charneux reçoit le Prix du roman gay - Yagg », Yagg,‎ (lire en ligne, consulté le 10 mai 2018)
  11. « TÊTU | Le prix du roman gay 2015 a été attribué à... », TÊTU,‎ (lire en ligne, consulté le 10 mai 2018)
  12. « Prix du Roman gay 2016: "Je suis en vie et tu ne m'entends pas", de Didier Arsand », Hornet Stories,‎ (lire en ligne, consulté le 10 mai 2018)
  13. « Je suis en vie et tu ne m'entends pas | Actes Sud », sur www.actes-sud.fr, (consulté le 18 mai 2018)
  14. « Prix du Roman Gay 2016 : Je suis en vie et tu ne m’entends pas | Genres », sur genres.centrelgbtparis.org (consulté le 24 mai 2018)
  15. « Un ange pour l'été - surlesplanches.com Pour ceux qui font le théâtre », sur surlesplanches.com (consulté le 14 mai 2018)
  16. « TÊTU | Jonathan : "Pour mon premier roman, j’ai exploité le fantasme du skinhead repenti" », TÊTU,‎ (lire en ligne, consulté le 12 mai 2018)
  17. « Crime au Kitsch: balade dans le Marais avec Hervé Latapie - Heteroclite », Heteroclite,‎ (lire en ligne, consulté le 14 mai 2018)
  18. « Prix du roman gay | Livres Hebdo », Livres Hebdo,‎ (lire en ligne)
  19. « Tabou Editions - Les vestiges d'Alice : Mention spéciale du Jury pour le concours du meilleur roman gay 2017 ! », sur www.tabou-editions.com (consulté le 12 mai 2018)
  20. « Harray François », sur ecrivainsbelges.be (consulté le 14 mai 2018)
  21. « Marcel Lourel reçoit un des prix du roman gay 2017 », sur lavoixdunord.fr,
  22. Denis-Martin Chabot remporte un prix pour ses romans !http://www.fugues.com/250915-article-denis-martin-chabot-remporte-un-prix-pour-ses-romans-.html
  23. « Prix du roman gay | Livres Hebdo », Livres Hebdo, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne (https://www.livreshebdo.fr/prix-litteraires/tous-les-prix/prix-du-roman-gay))
  24. « French Pulp Editions - L'Ile du Lundi- Mention spéciale du Jury pour le concours du meilleur roman gay 2018 » (https://garcon-magazine.com/2018/10/12/decouvrez-le-palmares-du-prix-du-roman-gay-2018/), sur garcon-magazine.com (consulté le 12 octobre 2018)
  25. « Prix du roman gay 2019! » (https://www.livreshebdo.fr/prix-litteraires/tous-les-prix/prix-du-roman-gay-), sur www.livreshebdo.fr (consulté le 11 novembre 2019)
  26. « Le Prix du roman gay 2019 est attribué à! » (https://www.komitid.fr/2019/11/14/le-prix-du-roman-gay-2019-), sur www.komitid.fr (consulté le 12 novembre 2019)


Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).