Encyclopédie Wikimonde

Thomas Pasturel

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 121 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Thomas Pasturel, né le à Paris (France)[1], est un entrepreneur et boulanger français. Après avoir travaillé 10 ans dans la finance, il se reconvertit et ouvre sa boulangerie 100% bio, le Fournil 1672, à Quetteville, dans le Calvados.

Jeunesse et études

Thomas Christophe Pasturel naît le à Paris, d'un père prénommé Jean-Luc d'origine normande[2] et d'une mère d'origine réunionnaise.

Formation

Thomas passe le baccalauréat et continue ses études avec un diplôme universitaire de technologie (DUT Informatique) à l'IUT de Montreuil - Université de Paris VIII qu'il complète avec une licence MIAGE (Méthodes informatiques appliquées à la gestion des entreprises) à l'Université de Paris Dauphine.

Carrière

France

En , Thomas commence sa carrière chez BNP Paribas, où il y développe des applications intranet. En , il travaille pour le groupe ABC Arbitrage. Il y aide le Front Office au développement de programmes financiers et y administre les bases de données financières et statistiques. En , il est co-fondateur du fonds d'investissement Pecora Capital LLC[3] où il occupe le poste de Head of Investment Research & Technology pendant 3 ans.

En , il quittera ensuite son pays natal pour aller s'installer au Canada avec compagne, Diane Collignon, architecte de profession, qui souhaitait y vivre depuis l’adolescence.[4]

Canada

Dès son arrivée à Montréal en , dans le cadre d'un Permis Vacances Travail (ou PVT), il est consultant pendant 7 mois pour FinlogiK, une société "offrant des solutions de technologie financière à valeur ajoutée depuis plus de 15 ans. Des bureaux de gestion de patrimoine aux gestionnaires de placements mondiaux ou des trésoreries de sociétés industrielles aux mégapoles, la clientèle de Finlogik est aussi vaste que sa connaissance de la technologie financière.".

En , il participe à des groupes de réflexions (ou Think Tank), dont ceux organisés par Deloitte, Finance Montréal[5],[6] et Eric Lemieux. Il y réfléchit notamment à un plan d'action pour booster l'économie financière de Montréal dans les domaines de la finance et de la technologie (ou fintech).

En , il co-fonde FinFusion, un organisation qui aide au développement et à la promotion d'initiatives innovantes dans le domaine des fintech.

En , il travaille pour Investor Inc., où il y occupe le poste de VP Products.

En , il est Quantitative Product Manager pour Recognia Inc.

L'entrepreneur

Structure

Le , Thomas crée une entreprise individuel française[7].

Projet

Le Fournil 1672

Pour mener à bien son projet, Thomas lève 13 894,57 € au travers de la plateforme de financement Zeste.coop[8]. La campagne eu un vif succès[9].

Engagements

Il fut membre de l'organisation canadienne à but non-lucrative Finfusion MTL, association aidant au développement d'initiatives innovantes dans les domaines de la finance et de la technologie.[10]

Vie privée

Le , il épouse Diane Collignon. Ils habitent à Quetteville, en Normandie, dans une propriété comprenant une maison et un fournil qu'ils rénovent.

Annexes

Articles connexes

Liens externes

Sources

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).